Reprendre possession de mon corps et mon esprit

Ces deux dernières années, j’ai l’impression que ma vie s’est un peu emballée. Il y a deux ans, j’avais un mari et deux enfants, une petite famille mignonne. Puis l’envie d’un troisième s’est concrétisé par une grossesse que j’ai pu mener à terme.
Une grossesse difficile tant physiquement que moralement. Un accouchement dont j’ai préféré garder un souvenir positif mais qui m’a laissé un goût amer. Des premières semaines éprouvantes nerveusement avec un bébé un peu trop fragile…
4 mois après, re-grossesse, re-accouchement 9 mois après, les choses se passent mieux avec mon Pépin en pleine forme et bien robuste, mais mon corps garde des séquelles de ces deux événements si proches… Mon esprit reste un peu confus. Mes deux dernières années se résument à des grossesses, des accouchements, des allaitements, un quotidien dédié à mes bébés, un projet de construction/rénovation faramineux, très stressant même si hyper excitant…
Beaucoup de choses impossibles à gérer pour moi par manque de forme physique ou de disponibilité mentale.

Sans jtitre 3

Pépin est né, et je reprends possession de mon corps comme un propriétaire récupère un appartement qu’il aurait loué trop longtemps.
Les locataires n’ont pas bien pris soin des lieux!
Je me retrouve avec un corps bouffi, marqué, mollasson… Une forme physique déplorable (même si c’est le jour et la nuit comparé à mon état enceinte…), une énergie très limitée qui ne suit pas mes envies, des douleurs encore un peu partout…
Intellectuellement, je ne sais plus qui je suis, quels sont mes souhaits pour l’avenir, ce dont je suis capable ou non…
Deux ans dans une sorte de bulle, sentiment accentué par le fait que je n’habite plus chez moi… Nous avons quitté un appartement que j’adorais, décoré avec soin, notre cocon, pour emménager dans un appartement triangulaire propre, neuf et plutôt grand mais ni accueillant, ni confortable et qui n’est pas « chez nous », que l’on n’a pas souhaité décorer puisque nous y habitions en transition.
Ce triangle nous a hébergé et a rempli son rôle, suffisant pour nous accueillir 2 ans, et pas attachant pour nous permettre de nous projeter ailleurs au plus vite.

Ma vie est un peu restée entre parenthèse durant les deux dernières années.
J’ai repris possession de mon corps, en mauvais état, mais je ne me suis réapproprié ni mon enveloppe ni son contenu…
Je vais devoir me souvenir de celle que j’étais, avant, de ma volonté, mon énergie, et que je me retrouve un peu. Et accepter que je suis désormais une nouvelle femme, multiple, différente, je ne redeviendrai jamais celle que j’étais avant ces deux grossesses, avant ce tsunami dans mon corps et dans ma vie.

Je garderai les stigmates de cette période un peu particulière, et je vais certainement en ressortir plus forte, forte de l’amour que j’ai à donner et que mes enfants me rendront. Forte de nouvelles compétences.
Ma vie ne sera plus jamais la même, je ne serai plus celle d’avant, mais, si le chemin risque d’être long pour retrouver forme humaine que ce soit physiquement ou intellectuellement (bonjour les neurones fondus!), il est d’ors et déjà tellement plus riche et émouvant!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

13 Discussions on
“Reprendre possession de mon corps et mon esprit”
  • C’est long de se remettre d’un accouchement, je n’ai qu’un enfant mais j’ai trouvé ca très difficile.Savoir se réapproprié son corps, son esprit, savoir se situer dans la famille, alors avec deux accouchements en deux ans je n’imagine pas, je pense qu’avec votre nouveau chez vous, l’installation dans ce nouveau cocon que vous pourrez décorer, imbiber de votre patte ce sera plus facile.Les travaux avancent petit à petit, dans cette future maison, mais dans ta tête sûrement aussi.savoir récupérer après tous ces chamboulements c’est pas évident!

  • Pas facile tout ça ! J’avoue avoir repoussé le moment de faire le 2e parce que j’avais déjà du mal à me retrouver mais je sais que tu n’as pas vraiment eu le choix.
    Au bout de 16 mois, je commence enfin à perdre du poids et à retrouver du temps pour moi. Je te souhaite d’être plus rapide 😉

  • Quel joli texte… Je ressens bien la fatigue et la confusion… Après une grossesse et 9 mois avec ma petite fille, je ressens encore ça, la surprise quand je la vois. Ma grossesse comme une bulle que j’observais un peu de l’extérieur…. Petit à petit, tu te réapprendras… Sans doute dans le regard plein d’amour de tes enfants… 4 amours… Quelle chance! Bisous

  • laisse toi le temps, ne sois pas trop exigente, tu vas te faire du mal.
    Attends le Pépin est quasi un nourrisson!

    TU es encore jeune, tu as deux bébés à la maison, un toit en construction
    doucement… c’est le plus surement.

    Et pis, on ne peut pas réussir si parfaitement 4 enfants sublimes et attendrissants sans s’y perdre 😉

  • Vu tous les événements dans ta vie, je pense que c’est normal que tu sois un peu perdue ! Après, moi je n’ai qu’une petite Choupinette, mais entre les cours, le travail, ma nouvelle vie de maman, mon corps qui n’est plus du tout le même il y a de quoi avoir l’esprit chamboulé. En tout cas, je pense que tu as raison d’en parler sur ton blog, moi c’est un peu pour ça que je l’ai fait, pour raconter ma vie et surtout voir qu’on est pas la seule dans ce cas là et puis quoi qu’on dise la vie n’est pas parfaite ! Donc bon, bon courage et petit à petit les choses se mettront en place toute seule ! 🙂

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


neuf × sept =