Mode « déménagement » activé!

Dans à peine plus de 3 semaines, c’est le grand jour, on déménage!
On emménage dans notre #ProjetRuine, dans notre jolie #MaisonJoyeuse (va falloir que je trouve un autre hashtag parce que je trouve celui-ci hyper tartignole)

J’ai pas mal déménagé dans ma vie… Une vingtaine de fois avant ma majorité, mais je dois bien avouer que ne gérant quasiment rien (à part mettre des peluches dans un carton quoi), je n’avais jamais tellement perçu la difficulté de la chose.
Pareil quand j’ai quitté Paris pour Angoulême, l’urgence de la situation m’avait fait déménager toutes mes affaires en une journée, pas le temps de réflechir. Et puis je ne devais vider que la moitié d’un T2, ça aide.
Je ne me souviens plus vraiment de mon Angoulême-Toulouse qui date d’il y a 11 ans maintenant!
Ni tellement de mon Toulouse Borderouge-Toulouce hypercentre il y a 8 ans…

Je me souviens en revanche parfaitement de notre dernier déménagement, Toulouse Hypercentre – Toulouse-mais-de-l’autre-côté, enceinte de 4 mois, nous avions pris la sage décision de faire appel à des déménageurs professionnels… Je me suis tapée tous les cartons quasiment seule (avec l’aide de ma mère et d’une amie pour quelques uns tout de même, et Mister Mii a du en faire une quinzaine tout de même), le stress, le tri, le bordel partout, l’angoisse de quitter un appartement que j’adorais et d’aller vivre dans un triangle, loin, perdu dans la pampa de Toulouse.
J’ai fini sur les rotules, mais à la rigueur, j’avais du temps pour les faire, mes cartons.

Ce déménagement-ci est très compliqué à gérer… Je suis en forme (enfin autant qu’on peut l’être 4 mois après un accouchement et 2 grossesses enchaînées, mon corps morfle pas mal encore!), j’ai la force et le droit de soulever des cartons (enfin je suppose, j’ai toujours pas fait ma rééducation périnéale, hahem…).
Par contre, avec 1, 2, 3 ou 4 enfants à la maison suivant les jours, dont un bébé hyper prenant en permanence (enfin un bébé quoi) et une petite fille débordante de vie qui ne fait que des bêtises, ce n’est pas évident évident…

Je fais du tri, je donne, je vends, je jette (un peu en cachette de mon mari sinon il me tuerait de jeter des pots de confiture vides « qui peuvent servir, enfin, quand même!!! »). Il y en a absolument partout…
C’est d’autant plus difficile à organiser que nous vivons dans un TRIANGLE, sans aucun angle droit où planquer les cartons…
Vous allez me dire « mais les cartons, ils étaient où quand t’as emménagé? » sauf que 80% des cartons ont été vidés durant le week-end suivant notre emménagement (efficacité extrême de ma mère, la tornade du vidage de carton).

Je suis à deux doigts de péter un plomb…
Quand je suis au bord de craquer et d’appeler Emmaüs pour qu’ils embarquent tout ce qui se trouve chez moi (ce qui serait inutile, ils ne se déplacent pas…), je pense au pourquoi du bordel, pourquoi je dois passer des heures à faire des cartons, ne me laissant que peu de temps pour m’occuper convenablement de mes enfants, bref, quand je suis proche de la crise d’hystérie, je pense à la finalité, qui me parait encore tellement abstraite… Notre maison, le jardin, les pièces CARREES, avec des angles droits, avec plein de pièces…
Je pense à la salle de jeux, au bureau, au salon, à comment emménager tout ça, je pense à la joie de voir mes enfants jouer dans le jardin, au bonheur de les entendre courir dans le séjour, aux murs blancs, à la grande cuisine où on fera des bons gâteaux…
Et en général ça me calme 5 minutes.

Dans à peine plus de 3 semaines, nous serons dans notre maison.
Alors en attendant, c’est le MEGA bordel, il y en a PARTOUT.
Le « mode déménagement », c’est se projeter ailleurs, ne plus rien faire d’autre que penser « nouvelle maison », ne plus vraiment habiter l’endroit où l’on vit mais déjà un peu la future maison.
C’est choisir que l’essentiel et le joli et virer l’inutile et le moche, quitte à regretter après parce que bon, balancer les casseroles juste parce qu’elles sont moches, c’est peut-être un peu excessif…

C’est aussi le moment où tout est reporté à après… La vie est comme en suspens. On attend « l’emménagement », la « nouvelle vie »…
Sortir au resto? Non, on fera ça dans la nouvelle maison.
Faire un gâteau? Nope, on attend d’habiter la nouvelle maison. Regarder un dessin-animé? Tous les DVD sont dans les cartons, on rallumera la télé dans la nouvelle maison.
Un jeu de société? Nouvelle maison.
Ecouter tel CD? Nouvelle maison.
Prendre un bain moussant? Nouvelle maison.
(On se lave quand même en attendant, rassurez vous…)
Aller à la piscine? Nouvelle maison.

Bref, on en fera des choses, dans la nouvelle maison!

En attendant, je fais des cartons…

IMG_0044

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

16 Discussions on
“Mode « déménagement » activé!”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


un + huit =