L’emménagement #ProjetRuine

Voilà bientôt 2 semaines que nous avons emménagé dans notre maison, évènement que nous attendins tous avec tellement d’impatience!
Le déménagement s’est bien passé, on a eu beau temps, ce qui était plus serein pour les déménageurs (nous avons fait appel à la société de déménagement Juilia, c’est la deuxième fois que nous passons par eux et je les recommande vraiment, chaque équipe est professionnelle et à l’écoute, j’espère ne plus avoir à déménager avant perpet’, mais si cela devait se reproduire, je ferais à nouveau appel à eux!).
Les derniers cartons ont été faits dans l’urgence, j’étais un peu au bout du rouleau, mais tellement heureuse d’emménager enfin dans cette maison qui a mis du temps à devenir celle de nos rêves (bon, 8 mois, c’est finalement assez rapide quand on y pense!)

Quand nous sommes rentrés, la cuisine était encore dans des cartons qui prenaient toute la place dans la salle à manger… Le bureau n’était pas parqueté, aucune plinthe n’était posée, on avait des cartons absolument partout et ça a eu un effet un peu « je déchante ».
Quasiment deux semaines après, la cuisine est presque terminée, et… C’est tout. Le bureau n’est toujours pas terminé, pas plus que les plinthes, et il n’y a que 30 cartons vidés (sur les 160, ça ne fait pas beaucoup).
La cuisine est immense, ce qui explique le temps passé à monter tous les meubles, les tiroirs, etc…
On a vécu sans four depuis le déménagement (Mii l’a cassé bêtement), on a pas mal mangé de pizzas, de Quick et de trucs hyper healthy…

Sans titre 1

Les filles sont ravies! Mes cadettes passent leur temps à courir dans le salon/salleàmanger/cuisine, à jouer à cache-cache, au loup et à tout un tas d’autres trucs. Elles n’ont pas encore trop l’habitude d’aller dehors (il faut dire qu’il fait nuit à 17h et elles sont rarement rentrées de la crèche/école avant), Noisette ne veut pas rester dehors sans nous ou quand les portes sont fermées (et bon, on est en hiver, on chauffe, on ne peut pas laisser les portes ouvertes) et MissCouette refuse de rester dehors sans sa soeur… Je passe donc du temps avec elles, j’ai l’impression d’être au parc sauf que je suis chez moi, c’est assez sympa comme sensation!

Sans titre 2

Mouflette est heureuse comme tout, elle a gagné un quart d’heure le matin, elle a un cerisier pour grimper dedans, elle a une chambre avec DEUX fenêtres (l’unique chambre à deux fenêtres de la maison, la veinarde!), elle est toute fière!

Pépin dort dans notre dressing… En fait le dressing (non aménagé encore) est tellement grand qu’on pourrait y faire sa chambre (sauf qu’il n’y a pas de fenêtre).

La salle de jeux est encore inutilisable car remplie de cartons. Les salles de bain sont à peu près finies. C’est chouette d’avoir des meubles à tiroirs! Ca change la vie les tiroirs (je déteste les portes de placards).
Bon par contre, une semaine après l’emménagement, on a eu notre premier dégats des eaux à cause d’une couche mal étanchéifiée, ça fait râler un peu! Dans l’absolu, on s’en fiche, c’est l’assurance du plombier qui doit prendre en charge le sinistre, mais bon, on a 3m² de parquet à refaire (enfin j’ai pas tout compris de l’imbrication des lames de parquet, mais ça va prendre du temps…)

Si je devais résumer la situation, je dirais que je suis heureuse mais crevée… Dans le genre absolument rétamée…
Je suis perplexe face aux cartons que je ne sais pas où ranger (c’est compliqué tant que l’intérieur des placards n’est pas aménagé), je erre comme une âme en peine face à la charge de travail qui m’attend, l’un ou l’autre des mes bébés dans les bras (ce qui constitue un travail à temps plein pour moi, je dois bien l’admettre).

Bref, j’ai des sentiments très ambivalents! La joie de l’aménagement, de vivre dans la maison de nos rêves… Ma frustration des « travaux » pas encore finis (même si en soi, ça tient plus de la déco qu’autre chose en comparaison de tout ce qui a déjà été fait) et surtout le contre-coup de la fatigue et du stress générés par le déménagement et la fin des travaux… Tout en gérant 4 enfants dont deux bébés.
J’aurais bien aimé pouvoir me vautrer dans mon canapé et bouquiner tranquillou en jetant un oeil distrait sur ma marmaille hyperactive… Mais non, malgré la fatigue, il faut s’y mettre plutôt deux fois qu’une!
Le repos, ce sera pour un autre jour!
En attendant, je dois bien avouer que cette situation un peu « délicate » est mille fois plus facile à vivre CHEZ NOUS, dans NOTRE MAISON que n’importe où ailleurs! Alors fatigue ou pas, cartons ou pas, finitions ou pas, j’ai la banane dès que je regarde autour de moi!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

12 Commentaires sur
“L’emménagement #ProjetRuine”
  • La maison à l’air géniale… Adaptez vous bien en essayant de prendre votre temps. C’est normal que ce soit le chantier au début et cela vous laissera des souvenirs… J’ai bien ri de ton lapsus couche/douche après m’être demandée un instant pourquoi c’était le plombier qui faisait fonction de Babylone sitter!

  • Chouette pour l’emménagement … et bon courage pour les derniers travaux, je compatis.
    Nous la maison était habitable en l’état donc on s’est installé dedans (les 7 semaines de travaux pour la cuisine/salle de bain au lieu de 3, en plein mois d’octobre, sans chauffage ont été très apprécié #ironie).
    Et maintenant, on est dans cette phase entre deux où le gros œuvre est presque finis, reste justement les finitions (un peu de peinture sur les mûrs, accrochés la déco, retrouver les derniers cartons non vidés en souffrance) … c’est justement le plus long., le truc où tu sais pas par où commencer. Alors avec déjà 4 enfants, je t’admires ^^.

  • Félicitations!!!

    Nous avons emménagé dans notre nouvelle maison il y a 1 mois maintenant, passage d’un 60m2 parisien à une maison de 120m2, ça change la vie! 100 cartons (à 3 et demi) au compteur, dont 40 cartons de livres, et la bibliothèque n’est toujours pas montée donc pas possible de déballer ces cartons-ci…

    Si je peux te donner un conseil pour mieux vivre le bazar en attendant de tout ranger:
    – Fais de jolies piles avec les cartons, le long des murs, avec la face numérotée visible. Quand ça a l’air un peu organisé c’est déjà plus agréable.
    – Essaye de vider un peu de cartons chaque semaine, une petite séance de 2h par semaine ça passe vite au final et on vide beaucoup plus de choses que ce que l’on pense!
    – Dégage au max les espaces de vie commune, même si c’est un peu le bazar ailleurs, avec 4 enfants de toute façon le bazar, tu connais j’imagine :)

    Je viens d’une famille de 4 enfants, on a déménagé tous les 3 ans pendant 15 ans, donc je comprends ce que tu peux ressentir….

    En tout cas, vous allez revivre, une maison avec jardin ça change la vie, surtout avec 3 petits…

    Raphaelle

    • Oui, on s’organise peu à peu!! J’essaye de faire en sorte que le salon soit praticable, et de procéder par étape pour me sentir moins noyée… 😉
      Déménager tous les 3 ans, OMG… J’ai souvent déménagé, petite… Ca ne m’a pas donné la bougeotte une fois adulte! :p

  • Ah oui les emménagements c’est la galère. Nous tout était fini dans la notre mais j’avais accouché par césa 3 petites semaine avant de déménager donc c’était un peu le bazar et dur dur de ranger avec un bébé et une interdiction de porter des cartons pour cause de cicatrice !
    Du coup je me suis dit une semaine par pièce c’était mon but et j’ai mis tous les cartons dans la dernière pièce à installer !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


trois × quatre =