Mon Companion pour la vie! [Test et avis]

Avant, j’étais de ceux qui pensent que lorsqu’on veut cuisiner, une vieille casserole et un hachoir électrique font l’affaire. Qu’à coeur vaillant, rien d’impossible. Et j’étais à la limite de me moquer gentiment de tous les propriétaires de robots multicuiseurs… Genre ça change la vie. Genre ça fait gagner du temps. Genre ça donne envie de cuisiner… Allez les gars, à d’autres!

Et on m’a proposé de tester le Companion de Moulinex. Ma réaction première, totalement imprévisible, a été de pousser des cris de joie extatiques… Je crois que mon inconscient savait, lui, qu’une casserole c’est bien, mais un robot-multicuiseur, c’est mieux!
Ma seconde réaction a donc été d’accepter tout de suite ce test et d’attendre avec impatience l’arrivée de la grosse machine mystérieuse!
Je l’ai reçue alors que la cuisine était encore en travaux, j’ai donc du attendre une bonne semaine avant de pouvoir le sortir de sa boîte et une autre bonne semaine avant de pouvoir l’utiliser… Parce qu’utiliser son Companion dans une cuisine cracra, NO WAY, vous m’entendez??? Le Companion mérite mieux que ça!

Bref, à peine déballé que j’étais déjà conquise… En photo, je le trouvais moche. Alors qu’en vrai je le trouve super joli et il a trouvé sa place sur le plan de travail sans dénaturer la beauté épurée de la cuisine.
J’ai regardé le livre de recettes fourni avec. J’ai trouvé ça génial, toutes ces recettes, ça m’a donné envie de tout essayé!

Sans titre 1

Sans titre 3

J’ai commencé par une soupe de légumes. La base, le truc facile. J’ai suivi la recette, j’ai appuyé sur tous les boutons pour comprendre comment ça marche. J’ai refusé de lire la notice parce que les notices c’est nul.
Moins d’une heure après, la soupe était dans nos assiettes. J’ai eu l’impression de ne rien faire… J’ai découpé des légumes, je les ai mis dans la cuve, j’ai appuyé sur un bouton et 45 minutes après, alors que je n’ai touché à rien de plus, ma soupe était prête. Bluffant!

Le livre de recettes est très bien fichu (si on met de côté le fait qu’il soit en néerlandais du coté des photos, sur la page de droite et en français sur la page de gauche, ce qui est très pénible!) avec trois catégories de plats (entrées, plats, desserts) que l’ont peut choisir en les mettant les un au dessus des autres pour créer un menu. Il est plutôt complet avec 100 recettes dans chaque catégorie. Et les recettes sont très claires, précises et faciles à suivre (si on n’oublie pas de les lire en français! ^^ )

Sans titre 2

J’ai continué sur ma lancée, chouquettes, boeuf bourguignon, velouté de courgettes, cake marbré, houmous, velouté de choux-fleurs, poulet basquaise, couscous, etc, etc… Tout ressort délicieux. Et j’ai toujours le sentiment de ne pas avoir fait grand chose, le Companion faisant quasiment tout à ma place.
Grosso modo, je m’occupe de couper, éplucher, laver (dans l’ordre inverse) les aliments, je les colle dedans et hop, une heure après tout est devenu un plat délicieux!

C’est assez bluffant comme machine. Dire que le Companion a changé ma vie est une pure vérité! Une affirmation collant parfaitement à la réalité!
Avant d’avoir le Companion, j’étais une cuisinière du dimanche, plutôt douée mais n’ayant jamais d’idées pour le quotidien… Au final, on mangeait des trucs bons le week-end, mais le reste de la semaine, c’était plats surgelés réchauffées…
Depuis que le Companion est entré dans ma vie, je n’ai sorti des produits surgelés qu’une seule fois… Du choux-fleur surgelé pour faire un velouté… Avec le Companion!
Depuis que le Companion est opérationnel dans ma cuisine, il ne s’est pas passé un jour sans que je ne le fasse pas fonctionner…

Tout d’abord, au niveau du design, je le trouve sobre et joli. Il s’adapte bien à une cuisine moderne et il s’associe facilement à d’autres ustensiles de cuisine.
Il n’est pas trop mastoc, il prend assez peu de place au vu de ce qu’il permet de faire… Il prend la place d’une cocotte minute, grosso modo, ce qui est très raisonnable!
Il est blanc et alu, ce qui permet de se marier avec une grande partie des autres appareils électro-ménagers.

Niveau facilité d’utilisation, c’est assez enfantin. Il suffit de suivre les recettes du livre, pas à pas, et la plupart des recettes sont inratables!
Quand il s’agit de faire une autre recette, issue d’un autre livre (parce qu’on ne vit pas Moulinex, on a aussi le droit de vouloir cuisiner d’autres trucs!), je prends encore le livre du Companion en exemple afin de savoir à peu près quel mode de cuisson utiliser, quel programme lancer et quel ustensile utiliser.
C’est assez intuitif! Même s’il faut une prise en main de l’appareil assez longue pour réussir une recette entière sans l’aide du livre.
Pour l’instant ça ne me pose aucun souci.

Niveau fonctionnalité, à quoi il sert, cet engin là?
Le Moulinex Companion est un robot multi-fonction et multi-cuiseur.
Il se compose d’un moteur central, d’une cuve en aluminium et d’un couvercle.
Il est vendu avec un set d’accessoires: une lame « ultrablade » pour hacher, un mélangeur pour mijoter, une lame « pétrin » pour pétrir et une lame un peu bizzaroïde dont je n’ai pas encore eu l’utilité et qui permet notamment de monter des blancs en neige. Il y a également un panier vapeur fourni avec.
On peut ensuite acheter un autre set d’accessoires, pour 100€ supplémentaires, avec des lames permettant de trancher, râper, etc… Je trouve regrettable que ce second set ne soit pas vendu avec l’appareil en premier lieu, quitte à majorer le prix de celui-ci, car ce sont des ustensiles assez indispensables.
Cela étant, ils ne me manquent pas vu que j’ai une kitchen machine multi-usage à côté.

Le Companion permet de cuire, rissoler, mijoter. Il a des programmes préenregistrés pour les soupes, les plats en sauce, la levée du pain, les pâtisseries, etc… On peut aussi choisir de programmer manuellement la cuisson afin d’adapter les fonctionnalités à nos propres recettes. Il chauffe de 30° à 130° par tranche de 5°, ce qui permet une cuisson très précise. Et surtout, lorsqu’il a fini son programme, il bipe puis se met en mode « maintien au chaud », ce qui est vraiment très pratique quand on est parti donner le bain aux enfants ou que sais-je encore!

J’aime beaucoup les boutons des programmes, c’est gai et ludique, très facile d’utilisation. Le « tableau de bord » est clair, lisible, facile à comprendre en un coup d’oeil.

Sans titre 17

En gros, il remplace un hachoir, une spatule, un fouet, une casserole, un fait-tout, une poële…
Il faut quand même garder un four pour faire cuire les gratins et autres… Et une plaque de cuisson pour faire cuire les pâtes ou le riz pendant que la blaquette de veau cuit dans le Companion!

Sans titre 16

Il est donc ultra-multi-fonctionnel, et c’est ce qui le rend totalement indispensable une fois qu’on l’a essayé!

Les images valant mieux qu’un long discours, voici quelques unes de mes réalisations en photo!
Je suis plutôt une cuisinière correcte, en tant normal (je ne me jette pas des fleurs hein, c’est juste que moi j’aime beaucoup ce que je cuisine!), le Companion ne m’a donc pas transformé miraculeusement en cordon bleu. En revanche, il m’a transformé en cuisinière du quotidien, celle qui fait à manger à sa famille tous les jours… Et avec plaisir en plus!

Du houmous (un pur délice!)

Sans titre 11

Un marbré au chocolat super bon!

Sans titre 8

Des gougères « avant-après »

Sans titre 13

Sans titre 14

Des chouquettes « avant-après »

Sans titre 9

Sans titre 10

Et une vidéo de la machine en action! Le Boeuf bourguignon en quelques secondes! 😉

Sans titre 12

Sans titre 15

Niveau facilité d’entretien, le Companion, là aussi, permet de gagner du temps. J’utilise moins de casseroles et ustensiles depuis que je l’ai, vu que je peux faire toute ma recette en n’utilisant que mon Companion (je mets l’oignon, je fais tourner pour l’émincer (j’économise le lavage d’une poêle), je rajoute les ingrédients pour ma recette, je fais tourner (j’économise le lavage d’une spatule!)). Je n’ai donc plus que le Companion à laver, ainsi qu’un couteau et une planche à découper.
L’un des gros plus de la machine est qu’elle passe au lave-vaisselle (la cuve, les lames et le couvercle seulement, n’allez pas y coller le moteur!). Il faut seulement enlever le mécanisme permettant de faire tourner les lames (un zigougoui au fond de la cuve qui s’enlève par en dessous). Du coup, oui, c’est super facile d’entretien!
Le moteur se nettoie avec un chiffon humide. Mais il se salit très peu, en réalité.

Niveau rapport qualité-prix:
Ne nous leurrons pas, le Moulinex Companion est un produit cher… On le trouve pour 699€, ce n’est pas ce que l’on peut appeler un appareil bon marché. Pour ce prix, j’ai acheté un four et une plaque à induction…
Néanmoins, mis en perspective par rapport aux autres produits similaires du marché (le Magimix et le Thermomix), il est clairement bon marché (les deux autres tournant au dessus de 1000€). Je n’ai pas testé ces autres machines, mais le Companion me semble un concurrent très compétitif!
Le prix s’explique de par la technicité du produit… Il est cher parce qu’il est complet et qu’il fonctionne très bien. Il est solide en plus.
Le petit plus, c’est le « Made in France », Moulinex c’est français, le Companion est fabriqué en France (le Thermomix aussi mais c’est allemand à la base, je crois)

Pour finir, j’avais promis de répondre à vos questions, en voici quelques unes que vous m’avez posé sur ma page Facebook:

Le Companion est-il aussi performant qu’un robot pâtissier pour la pâtisserie?

Alors, très franchement, oui! J’ai testé en parallèle du Companion le MasterChef de Moulinex, j’ai donc pu comparer leur efficacité pour faire un gâteau ou des chouquettes…
Déjà, pour les chouquettes, il n’y a pas photo, le Companion s’en sort mille fois mieux, le MasterChef ne chauffant pas…
Pour la pâtisserie plus « classique », le Companion vaut le MasterChef. Donc oui, il est aussi performant voire mieux!

Avoir le Companion, c’est reléguer son robot pâtissier au placard?

Alors, non plus! 😉
Le Companion est génial, mais il a le défaut de ses qualités… C’est à dire que lorsqu’on lance un plat mijoté, par exemple, il mijote et fait sa tambouille tout seul… Ouais… Mais comment on fait un gâteau alors que la blanquette cuit???
C’est donc plutôt sympa (indispensable pour moi en tout cas), d’avoir un robot pâtissier à côté!
Le MasterChef est franchement sympa, d’ailleurs (petite vidéo bonus!)

Avec le Companion, tous les plats sont-ils en sauce ou peut-on cuisiner léger?

Je suis actuellement en train de suivre le programme Weight Watchers et le Companion tourne toujours à plein régime!
On peut parfaitement cuisiner léger avec cette machine. On peut faire des plats en sauce mais aussi des plats cuits à la vapeur, des soupes, des plats cuits dans l’eau, etc, etc…
Par exemple, la semaine dernière, j’ai fait des crevettes au curry, de la sauce bolognaise et un velouté de courgettes. Le seul truc, c’est qu’il faut adapter les recettes pour remplacer une bonne partie de l’huile par de l’eau. Je crois que ceux qui ont écrit le bouquin aime bien l’huile! 😉

Peut-on tout cuisiner avec le Companion?

Presque oui… Il n’est pas magique, il ne sait pas cuire comme un four (on ne peut cuire ni les gâteaux, ni le pain, ni les gratins dedans, par exemple). Mais on peut faire énormément de choses avec. A peu près tout sauf cuire comme un four, en gros.
On peut y faire chauffer ses légumes qu’il mixera ensuite pour une bonne soupe.
On peut y préparer un riz au lait de A à Z. On peut y préparer du poisson à la vapeur, de la purée, des sauces, du houmous, des plats en sauce, des boulettes de viande. Il est vraiment très complet!!
On doit juste allumer le four quand on fait des chouquettes, ds empanadas ou du pain d’épices!

C’est quoi la petite et la grande vapeur?

Alors, le Companion a un couvercle et sur ce couvercle, il y a un bouchon amovible.
On peut enlever le bouchon pour ajouter des ingrédients lors d’une cuisson, par exemple.
Ce bouchon tourne. D’un côté, il y a un petit nuage de fumée et de l’autre un grand nuage de fumée. Si on le tourne vers le bas, la vapeur s’échappera plus ou moins suivant l’image. Grosse vapeur du coté du gros nuage et petite vapeur du coté du petit nuage, le nuage qui est vers soi lors de la cuisson.

Le Companion fait-il les carottes rapées?

Oui, avec le set d’ustensiles additionnel à 100€. Ca ramène le prix du Companion à 799€, donc.

Les plats sont-ils présentables après cuisson? Doit t’on tout couper en tout petit? Les veloutés en sont-ils vraiment?

Niveau présentation, je vous laisse juger les photos au dessus. Moi je trouve que c’est présentable mais ça dépend sans doute du degré d’exigence!
On doit tout couper, oui, mais pas en tout petit. On coupe comme on aurait coupé pour un plat cuisiné dans une casserole. Des morceaux quand même assez gros donc.
Les veloutés sont effectivement des veloutés. Du moins le velouté de choux-fleurs et le velouté de courgettes que j’ai fait avaient vraiment une texture de velouté, sans aucun morceau.
Pour la soupe de légumes (carottes, poireaux, pommes de terre, etc…) je n’ai réussi à faire que des moulinés, pour le moment.

Le Companion fait-il des purées bien lisses pour bébé?

J’ai testé la purée de carottes pour Pépin, par exemple, et rien à dire, c’était bien lisse oui!
Cela doit dépendre des légumes… Ou de la quantité d’eau de cuisson (plus il y en a, plus ça mixe bien lisse)

A quel point cela peut changer le quotidien d’une maman qui travaille?

Ca permet de gagner un temps conséquent au niveau de la cuisson. On n’a plus besoin de surveiller la cuisson, on n’a plus qu’à éplucher les ingrédients (ou les sortir du congélateur), les mettre dans la cuve, lancer le programme et revenir 45 minutes après.
Pour peu que l’on prépare les aliments la veille, on réduit son temps de cuisine le soir à quelques minutes.
Le Companion n’est pas programmable, par contre, on doit donc prévoir le temps de cuisson.
Mais on peut donner le bain aux enfants pendant ce temps là!

Le Companion permet de nourrir combien de personnes?

La cuve fait 4,5 litres, soit 2,5 litres effectifs. Pour notre famille de 6 (on est 4 à manger vraiment et une qui grignote), les plats préparés sont pour le moment trop important, il reste souvent une ou deux parts pour le lendemain.
Je dirais donc qu’il peut nourrir 6 personnes par repas, il est donc idéal pour une famille nombreuse!

Quelle est la différence avec le Cookéo?

A vrai dire je ne sais pas… En théorie, le Cookéo mijote, cuit, rissole, etc… C’est un multi-cuiseur programmable.
Alors que le Companion fait cela et plein d’autres choses mais ne peut pas être programmé.
Certains disent que ce sont deux produits complémentaires.


Moulinex Cuisine Companion offert, merciiiiiii!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

30 Commentaires sur
“Mon Companion pour la vie! [Test et avis]”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


cinq − = trois