Je vous dis tout sur Weight Watchers! #ProjetFonteDesGlaces

Verdict de cette semaine, -1,8 kilo sur la balance! Soit un total de 6,8 kilos. C’est rapide (surtout les 2 dernières semaines), mais avec la grippe qui m’a terrassée (et dont je survis encore aujourd’hui) je n’ai pas avalé grand chose les trois derniers jours, ça explique un peu cette perte rapide, je pense. Je visais une moyenne de 500g par semaine, ça me semble plus raisonnable. C’est idiot mais là j’ai peur de reprendre ces kilos trop vite envolés (en réalité ça n’est pas idiot c’est surtout l’expérience qui me rappelle à l’ordre). Les prochaines semaines vont donc être, pour moi, l’occasion de faire attention à ne pas lâcher le programme et à rester motivée et sur mes gardes.
Bref! Je n’ai pas pris de photo de bouteilles cette semaine parce que je meurs encore un peu de ma grippe… J’espère atteindre ma 5ème bouteille dans deux semaines! (la semaine prochaine les enfants seront tous avec moi je n’aurai donc pas la possibilité d’aller à la réunion, donc pas de pesée!) Mais j’ai fait une photo ce matin et ce petit montage avec 5 semaines et -6,8 kilos d’écart! 🙂

Sans j2

Je profite de ce bilan pour répondre à vos questions à ce sujet (J’ai rédigé tout ce qui suit la semaine dernière, bien m’en a pris! Le paragraphe au dessus est mon max pour la journée, vu ma tête comme une pastèque!)

 

Weight Watchers, c’est quoi? Questions – réponses!

Tout d’abord, un petit résumé pour présenter la méthode:
Weight Watchers est un programme de rééquilibrage alimentaire. C’est un régime à visée amaigrissante. Il faut avoir au moins 3 kilos à perdre selon le barème de l’IMC pour pouvoir s’inscrire.
Il s’agit d’un programme plus ou moins hypocalorique, on maigrit en mangeant moins que les besoins de notre corps.
De ce fait, un quotient de points (les Smart Points ou SP) est calculé sur la base du sexe, du poids, de la taille et de l’âge de chaque membre. Par exemple, mon quota était de 41 SP au début du programme. Un second quota appelé « réserve hebdomadaire » est également calculé selon ces critères et permet d’équilibrer un peu ses repas sur la semaine et non seulement sur la journée. Mon quota était de 42 SP, par exemple.
Chaque aliment coûte des « SP ». Les aliments riches en protéines sont plus faibles en SP pour favoriser leur consommation. A l’inverse, les aliments transformés et très riches en sucres rapides sont très « chers » en SP.
WW (Weight Watchers en abrégé) incite également ses membres à bouger et adopter une attitude moins sédentaire. Pour chaque activité, on peut gagner des « ActivPoints ». Ceux-ci ne sont pas transformés en SP (les points consommables), mais on peut changer cela dans les paramètres de son appli et décider d’en consommer quelques uns tout de même sans compromettre l’amaigrissement.
La méthode ne donne aucun tabou, elle permet de manger ce que l’on veut dans la limite des points disponibles.

On peut décider de suivre WW en réunion, en assistant chaque semaine à une réunion avec d’autres membres et une animatrice. On est pesé lors de cette réunion afin de voir la courbe de son poids descendre.
Avec l’abonnement « PassLib », on a accès aux réunions ainsi qu’à l’appli mobile et au site internet. Très pratique car il « calcule » lui-même les points quand on entre ce que l’on a mangé.
Il existe également une formule uniquement sur internet donnant accès aux applis.
La première solution revient à environ 40€/mois (lorsqu’on s’engage sur une certaine durée… Sinon c’est 42,50€/mois ou 14,50€ par semaine). La seconde solution revient à 19,90€/mois.

Sans titkre 1

Est-ce un programme que l’on peut tenir toute sa vie? Si on arrête de compter, regrossi t’on?

Ce programme est conçu sur la base d’une alimentation saine et équilibré. C’est donc un régime alimentaire que l’on devrait/devra tenir toute sa vie, en effet.
On acquiert rapidement de bons réflexes avec WW, et en arrêtant de compter, on ne regrossi que si l’on fait des excès non compensés. J’ai fait ce programme il y a trois ans, j’ai perdu 9 kilos avant de tomber enceinte. J’ai pu maintenir mon poids durant toute ma grossesse, en arrêtant de compter, en ne faisant pas spécialement attention mais simplement en continuant de mettre en oeuvre les réflexes appris grâce à la méthode. J’ai repris du poids à la naissance de ma fille, le stress m’ayant poussé à manger plus que de raison. Mais lors de la seconde grossesse qui a suivi, j’ai à nouveau limité ma prise de poids à 4 ou 5 kilos (contre 2 ou 3 pour la première).
Bref, je pense que c’est comme tout, si on repart sur ses mauvaises d’habitudes d’antan, on regrossi fatalement.
Mais le programme est fait pour se projeter « toute la vie » avec.

A quoi servent les réunions? Sont-elles utiles? Qu’y fait-on et combien de temps durent-elles?

L’utilité des réunions dépend beaucoup des personnes et de leur caractère. Pour moi, elles sont indispensables, pour l’instant. J’y suis pesée (de manière discrète, les autres membres ne connaissent pas mon poids et vice versa), cela m’évite d’avoir besoin de me peser chez moi et de risquer la spirale infernale de la balance. Bien entendu, on peu aller se peser dans une pharmacie ou si on est très rigoureux, chez soi.
Chaque semaine, un nouveau thème est abordé, autour du poids, évidemment. Comment se remettre doucement au sport? Comment cuisiner sain? Comment résister à la tentation du grignotage?
Lors des événements divers (Pâques, Noël, vacances) les réunions sont centrés sur le sujet d’actualité.
On nous donne un petit fascicule chaque semaine avec des conseils et des recettes.
Chaque réunion dure en moyenne 40 minutes. On peut poser des questions, s’exprimer, partager son expérience, écouter les autres faire de même.
Cet encadrement m’aide à garder la motivation et je trouve le contact sympathique. Il y a trois ans, je m’y suis faite une copine qui est devenu une amie (mais je lui ai fait peur avec mes 4 enfants, je crois! :p ). Cette fois encore, un rapprochement s’est fait avec une jeune femme que je suis heureuse de retrouver chaque semaine.
Pour moi qui travaille depuis chez moi, cela m’offre une possibilité de sortir un peu, de rencontrer des gens. Et cela maintient vraiment ma motivation.
C’est vraiment une question de caractère! Peut-être que passé plusieurs mois (je me suis engagée sur 7 mois en « PassLib ») je préférerai continuer seulement avec la version online. Cela dépend aussi du moment et de nos envies!

Combien ça coûte? Ne peut-on pas maigrir aussi efficacement en faisant un régime par soi-même?

J’ai donné les prix plus haut mlais je les remets ici:
42,50€/mois en « PassLib » (il y a souvent des promos ramenant ce prix en dessous des 40€ par mois)
19,50€/mois en version onLine.

J’imagine que oui, on peut maigrir par soi-même. Mais cela demande une rigueur, des connaissances diététiques, une force mentale que, pour ma part, je n’ai pas.
Avoir un programme encadré mais très libre (il n’a rien à voir avec les régimes prescrits par les diététiciens…), cela aide à maigrir durablement et de manière à respecter sa santé.

A combien de points as-tu le droit par jour? Ce nombre évolue t’il au fil du temps? Comment est calculé ce nombre de points?

Pour ma part, j’ai actuellement le droit à 39 SP par jour. Il y a 5 semaines, j’avais le droit à 2 points de plus soit 41 SP! J’ai en plus le droit à 42 SP hebdomadaire. Ce nombre est calculé en fonction de l’âge, du poids, du sexe et de la taille de chacun, je n’ai pas le secret du calcul, en revanche.
Ce « score » évolue au fil de la perte de poids, oui!

Est-ce-que les réunions sont obligatoires?

Absolument pas! On peut s’inscrire en ligne au programme « OnLine »

Comment manger tous les jours dans des restos ou des menus à emporter tout en respectant Weight Watchers?

Dans le programme, il y a pas mal de conseils pour faire les bons choix au restaurant ou le midi, pour manger sur le pouce. Privilégier un sandwich complet à une salade, par exemple, est le meilleur moyen pour éviter une fringale trois heures après!
Choisir de l’eau plutôt qu’un jus de fruits ou un soda. Choisir un fruit ou un fromage blanc en dessert plutôt qu’une pâtisserie… Bref, faire des choix en connaissance de cause.
Au resto, privilégier le poisson grillé à la viande en sauce, demander des haricots verts plutôt que des frites. Demander si la sauce peut être apportée à côté… Autant de réflexes que l’on apprend petit à petit pour faire des choix en accord avec notre projet de perte de poids.
On nous explique également comment résister à la tentation… En prévoyant à l’avance l’endroit du repas, par exemple, et en choisissant également à l’avance ce que l’on va y manger, et s’y tenir.

A titre d’exemple, il y a deux semaines, j’ai mangé deux fois au macdo, et j’ai pourtant perdu 2,2 kilos. J’ai choisi un coca zéro, un Mc Fich (10SP) accompagné d’une salade, en y versant la moitié de la sauce (2SP). Un menu à 12 SP, moins que ce que je consomme lorsque je cuisine moi-même (bon, c’était également moins rassasiant)
Tout ça pour illustrer que c’est possible.

Comment intègre t’on Weight Watchers?

Il y a un concours d’entrée très très difficile… Peu sont admis. Je suis une élue! ^^
Je plaisante! N’importe qui peut s’inscrire à condition de ne pas présenter de trouble de l’alimentation. Il faut être âgé de plus de 18 ans (ou 13 ans avec un certificat médical)
On peut s’inscrire en ligne, ici ou aller directement en réunion pour s’inscrire. Pour trouver une réunion, c’est !

Est-on accueilli par des professionnels? Y a t’il un suivi psychologique? Qui anime les réunions?

Les réunions sont animés par des « animatrices » ou des « coachs ». Ce sont d’anciennes membres WW qui ont été recrutés pour devenir professionnels au sein de l’organisme. Ces personnes sont comme vous et moi, le poids en moins (enfin, je parle pour moi). Elles ont mené à bien le programme et ont su maintenir leur poids de forme.
Elles(ou « ils », mais je ne sais pas s’il y a beaucoup d’animateurs) ne sont pas des professionnelles de la santé pas plus que des expertes en diététiques. Elles sont la voix de Weight Watchers (qui est un programme sérieux établi par des nutritionnistes, des médecins, etc, etc…). Mais ne sont elles-mêmes pas expertes.

Il n’y a pas de suivi psychologique. Il n’est d’ailleurs pas recommandé de suivre ce programme si l’on souffre de troubles alimentaires nécessitant un suivi psychologique. Si l’on est boulimique, hyperphage, anorexique ou tout autre maladie psychologique en lien avec la nourriture, mieux vaut consulter un médecin qui vous aiguillera vers des personnes compétentes que vers Weight Watchers (Cela fait partie des conditions d’inscription, on doit être exempt de tout trouble alimentaire pour s’inscrire)

Quelle est la durée d’engagement du contrat ?

Il n’y a pas d’engagement de durée. On peut s’inscrire pour une semaine, un mois ou plus.
La plupart des gens s’inscrivent pour un mois qu’ils renouvellent.
Pour ma part, j’ai bénéficié d’une offre m’engageant sur 7 mois (le premier mois était offert et les mois suivant étaient à 40€ au lieu de 42,50). Mais cela n’est absolument pas une obligation.

Est ce que ça aide vraiment? Sans les réunions est ce que c’est bien ?

Je n’ai jamais tenté « sans les réunions », mais je sais que d’autres suivent ce programme sans jamais avoir mis les pieds dans une réunion et s’en sortent à merveille! 🙂
Le programme (sans parler des réunions) aide vraiment, oui. Là encore, cela dépend de chacun et certaines personnes arrivent à maigrir durablement sans passer par un tel encadrement… Mais pour ma part, oui, ça m’aide beaucoup. Je trouve le programme suffisamment libre pour ne pas me sentir frustrée. Mais suffisamment cadrée pour ne pas être tentée de faire n’importe quoi. Cela correspond vraiment à mon caractère et à mes besoins.

Le programme est-il compatible avec une vie bien remplie? Combien de temps faut-il chaque soir? Les repas peuvent convenir aux enfants?

Le programme est conçu de telle manière qu’il s’adapte à tout le monde, quel que soit son mode de vie.
Niveau temps, cela dépend si on a l’habitude de cuisiner ou pas… Dans le premier cas, cuisiner « WW » ne prend pas plus de temps que de cuisiner des repas classiques. Dans le second cas, on peut continuer WW en mangeant des plats préparés… Mais la méthode engage à cuisiner, vu qu’elle préconise une alimentation saine, équilibrée et rassasiante.
Les repas sont en fonction de chacun. Je ne cuisine pas tous les jours « WW » dans le sens où je pioche mes recettes où bon me semble. Et quand je cuisine des recettes WW personne ne fait la différence. Les repas sont parfaitement compatibles avec le reste de la famille, au contraire même!

Est-on obligés de faire du sport avec WW?

C’est conseillé mais pas obligatoire. Le programme incite à bouger, mais là encore, cela s’adapte à chacun.
J’ai doucement (re)commencé la natation et je marche plus en journée… C’est déjà se bouger, quand on a 50 kilos à perdre! Le mieux est de s’adapter à son rythme et de consulter un médecin avant toute reprise du sport si l’on est en fort surpoids ou sédentaire depuis très longtemps.

Comment ce type de régime s’associe avec des maladies type cœliaque et hypothyroïdie ?

Pour être franche, je ne sais pas ce qu’est une maladie cœliaque… Je ne suis absolument pas en mesure de répondre à cette question. Le mieux est de consulter un médecin qui saura répondre! 🙂
Pour l’hypothyroïdie, je ne veux pas m’avancer non plus… Tout ce que je sais, c’est que je souffre moi-même d’hypothyroîdie et ma généraliste n’a émis aucune réserve pour que je me lance dans WW, elle y était totalement favorable.

Lorsqu’on est très fort surpoids (obésité morbide pour ma part) ou que l’on souffre d’une maladie quelconque (diabète, hypo/hyperthyroïdie, problèmes cardiovasculaires ou que sais-je…) la raison impose de consulter un médecin avant toute inscription.
Ce programme propose une alimentation très équilibrée, très saine, mais toute perte de poids chez un patient souffrant demande un suivi médical.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

14 Discussions on
“Je vous dis tout sur Weight Watchers! #ProjetFonteDesGlaces”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


− sept = deux