Moi, quand j’avais ton âge!!

C’est un truc que les parents font, ça, non? Revenir sur leur propre enfance pour, au choix: partager/culpabiliser/se comparer avec leur enfant, non?
Quand j’étais petite, et surtout vers la pré-adolescence, ma mère me disait souvent « Moi, quand j’avais ton âge, j’étais la meilleure de la classe/je mettais cette ceinture 3 trous en dessous du tien/je savais faire un couscous pour 10 personnes/…! » Et ça me gonflait prodigieusement… Elle me sortait ça quand elle était fâchée, alors forcément ça prenait souvent une tournure désagréable faisant d’elle une demi-déesse et de moi l’indigne fille décevante qui était tombée trop loin de l’arbre…

Je m’étais jurée à l’époque que jamais, JAMAIS vous m’entendez, je ne dirais ce genre de choses à mes enfants! Ha ça, non, jamais, vraiment…

Et j’ai grandi. Et comme de nombreuses autres promesses que je m’étais faites à l’époque (ne jamais tuer un être vivant, fusse t’il une fourmi – ne jamais faire de grasse matinée – ne jamais me marier – etc, etc…) celle-ci est en train de passer à la trappe.

Je commence à devenir comme ma mère et ça me terrifie!!
Je n’avais jamais trop eu recours à l’argument choc « moi, à ton âge » auparavant… Il m’arrivait de dire à Mouflette que, moi, à son âge, j’étais un cancre, et que j’étais d’autant plus fière de ses bonnes notes… Quand elle me pose des questions sur « moi à son âge », je lui réponds en étant la plus honnête possible… Je n’étais pas un exemple de sérieux, elle a le droit de le savoir!

Mais dernièrement, je me suis surprise à lui dégainer un « Moi, à ton âge », dans un contexte tout sauf reluisant…

Mouflette venait de me sortir le couplet n°17 à base de « je suis exploitée, dans cette maison, non mais regarde, chaque soir, je n’ai que 3h30 pour m’amuser et faire ce que je veux! Le reste du temps, je dois débarrasser le lave-vaisselle, parfois surveiller mon frère, ou même carrément mettre la table, c’est trop injuste! »

Et c’est sorti tout seul… Au milieu des réprimandes, un « Moi, quand j’avais ton âge, figure toi que je passais 4 jours par semaine toute seule! Oui, toute seule, tu m’as bien entendu! Et je devais me faire à manger toute seule, je devais m’occuper de mon linge et même faire le ménage, oui!!! Alors hein, t’as vraiment pas à te plaindre! »

Il se passe quoi dans la tête d’un parent à ce moment là? On s’imagine que, bam, transpercé par la compassion et la culpabilité, le bambin va accepter de devenir une fée du logis? On croit quoi exactement? Qu’il va soudainement réaliser l’immense chance qu’il a d’être autorisé à débarrasser le lave-vaisselle et va se mettre à le faire en chantant les louanges de sa maman renommée Causette pour l’occasion?

C’est crédule, un parent! Crédule et, si on creuse un peu, menteur aussi!
S’il est vrai que ma mère partait tous les week-end, me laissant seule dans notre appart à Versailles alors que j’avais 15 ans. S’il est vrai que je faisais le ménage (parce que j’en avais envie et non parce que j’y étais forcée)(et ça va, notre appart faisait 38m²…). Il est faux d’affirmer que je cuisinais. Il m’est arrivé d’essayer, mais j’ai rapidement abandonné l’idée au profit de repas tout prêts, de livraison de Pizza Hut et de Whoper… Et je n’ai aucun souvenir d’avoir un jour lavé un vêtement à cette époque là.

Bref, j’ai décidé de m’interdire toute nouvelle tentative de « Moi, quand j’avais ton âge », c’est contre-productif, culpabilisant, stupide et ça fait de moi une menteuse en plus!
La prochaine fois, je dirai à Mouflette de faire ce qu’on lui demande sans broncher et puis c’est tout… C’est bien ça, c’est net, c’est clean, ça a le mérite de poser le truc!

Sans titre 1
(La photo c’est parce que moi, quand j’avais son âge, j’utilisais du gloss comme ça et du mascara transparent… Et Monoprix les commercialise à nouveau, donc elle, à son âge, elle va pouvoir faire pareil! 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

10 Discussions on
“Moi, quand j’avais ton âge!!”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


deux × huit =