Tu verras, un garçon c’est…

Après trois filles, attendre et mettre au monde un garçon, c’est s’exposer à de nombreuses remarques visant à nous féliciter d’avoir enfin atteint le Saint Graal. Bravo, tu as un garçon, tu vas voir, c’est tellement mieux qu’une fille! Et tu vas voir tout ce qu’est un garçon et que ne seront jamais tes filles… Un monde de nouveautés incroyables et magiques s’offre à toi!
On m’en a promis des trucs pas croyables… Des trucs que je n’ai pas cru, et je crois bien que j’ai eu raison!
On m’a promis tout et son contraire, donc au final, « on » a toujours raison! Sauf que « on » oublie que les filles, ça fait grosso modo tout kif kif que les garçons…

Sans titre 1

Tu verras, un garçon, ça prend vachement plus son temps que les filles!

Sur trois filles, j’en ai eu deux du genre flèche qui ont marché plus tôt que la moyenne, l’une a parlé très tôt, l’autre a développé des compétences psychomotrices avec pas mal d’avance… C’est ainsi. Noisette a été un peu « en retard » en comparaison de ses soeurs, mais reste parfaitement dans la moyenne! Et elle a des circonstances que ses soeurs n’avaient pas (née trop faible, mère enceinte dès le début de sa vie, petit frère dans les pâtes à un an à peine…).
Bref, avec mes deux petites toniques dans les pattes, on a jugé bon de tempérer, quand je suis tombée enceinte d’un garçon: Un garçon, c’est plus lent, un garçon, ça prend son temps! Qu’il ne me vienne pas à l’esprit de croire que la tonicité est héréditaire (j’ai moi-même marché à 8 mois 1/2. J’ignore l’âge d’acquisition de la marche de Mii, en revanche)

Force est de constater que Pépin ne prend pas exactement son temps… A 4 mois, il tenait assis, à 6 mois, il rampait, à 8 mois, il se mettait debout et depuis peu, il grimpe les escaliers… Je ne voudrais pas trop m’avancer, mais je doute qu’il attende 15 mois pour marcher. Et le fait qu’il soit un garçon n’a pas trop l’air de lui inspirer de prendre son temps…

Et forcément, depuis que l’on constate autour de nous que Pépin est plutôt du genre musclé, on me sort:

Ha oui, mais les garçons, c’est comme ça hein, ce sont des cascadeurs!!

Hahem, non, mon fils n’est pas un cascadeur! Pépin est un petit curieux très tonique qui explore son petit monde avec avidité! Parce qu’il est un bébé. Parce qu’il est né dans une famille où les bébés, fille ou garçon, n’ont pas l’air d’aimer prendre leur temps…

Quand je fais remarquer que MissCouette marchait à 10 mois et donc Pépin suit simplement le même chemin, on me répond « Ha oui mais Pépin a trois soeurs, ça le booste, forcément! »
Ouais, retombe sur tes pieds, mon ami, c’est bien, ça ne te ridiculise pas du tout…

On m’a dit « Tu verras, un garçon, c’est toujours collé à sa maman d’amour! »

J’y ai cru, j’avoue… J’ai espéré qu’après trois filles du genre plutôt indépendantes, j’aurais un petit dernier tout chou, tout tendre, tout câlin… Qu’après trois filles vouant un culte à leur papa, j’aurais, moi aussi, droit à un bébé qui me regardera avec les yeux de l’amour fou et exclusif…

Bon, Pépin est un petit bébé au coeur tendre… Mais depuis 2 mois, les câlins, c’est franchement pas son truc… Cela fait facilement 3 mois qu’il ne s’est plus endormi sur moi (et ça me maaaaaaanque!!!). Et s’il semble m’adorer, il voue un culte semblable à celui de ses soeurs à son papa chéri.

Tu verras, quand il fera son Oedipe, il voudra se marier avec toi, il sera amoureux de toi!

Déjà, je vais jeter un pavé dans la mare, mais je ne crois pas au complexe d’Oedipe… Les propos de Freud ne sont jamais remis en cause alors que ce gars là était timbré (brillant et visionnaire, mais timbré).
Mouflette n’a pas fait « d’Oedipe », on m’a rétorqué qu’ayant été adoptée, elle n’a pas pu. Mouais. MissCouette n’a pas fait d’Oedipe. On a trouvé le moindre petit truc pour décider que si, en fait, elle en a fait un quand même, ouf, on l’a échappé belle! Je ne pense pas que Noisette et Pépin feront un truc auquel on ne croit pas… Tout simplement parce qu’on ne soulignera pas leur « papa t’est beau » ou « maman tu sens bon » par un immédiat et irréversible « oh, tu fais ton Oedipe », du coup bah, ils n’en feront pas. CQFD.

Et mon fils ne sera jamais mon amoureux, pas plus que mes filles. J’ai un mari, merci! Mes enfants sont mes chéris adorés, mes petits amours, mes précieux trésors… Mais jamais je n’attendrai d’aucun de mes enfants qu’il tombe amoureux de leur père ou moi. Mon vécu n’aide sans doute pas à prendre du recul, mais je trouve cette vision des choses très malsaine et dangereuse.

Tu verras, un garçon, c’est super pénible!
Tu verras, un garçon, c’est hyperactif!
Tu verras, un garçon, c’est ultra dynamique!
Tu verras, un garçon, c’est beaucoup plus chiant!

Bah, pour l’instant, Pépin est le plus facile de tous (et pourtant, ses deux aînées directes étaient du pain béni niveau facilité!)(Mouflette était un calvaire, elle a voulu se faire mériter…). Il a dormi très facilement dès très vite. Il mange à merveilles. Il sait rester calme dans son coin pour jouer depuis quelques semaines. Il a eu une période très pot-de-colle, mais n’est-ce pas l’apanage des bébés et non des garçons en particulier?

Bref, on m’a surtout dit beaucoup de connerie que, pour l’instant, je ne vérifie pas.
Evidemment, voyant mon asticot essayer de marcher, je pourrais faire un raccourci rapide, oubliant les progrès de ses soeurs au même âge, et décreter qu’il est tonique parce qu’il est un garçon.
Quand il me fait un câlin (j’en profite, c’est rare) je pourrais décider que c’est bien un garçon qui ne quitte pas les jupes de sa mère… Quand il hurle parce qu’il s’est fait mal, je pourrais estimer qu’il est vraiment chochotte, celui-là, pfff, c’est bien un garçon va!

Mais je ne le fais pas. Ca me demande un effort pour certains trucs, parce que les clichés ont tellement la vie dure qu’ils sont imprégnés en profondeur.
Je n’ai pas envie d’un « petit garçon cliché ». J’ai envie que mon petit garçon, tout comme ses soeurs, se développe en étant qui il est et pas en devenant ce que l’on attend de lui.
Pépin est un petit tendre, curieux, éveillé. Il me fait beaucoup penser à MissCouette, ils ont énormément de points communs… Ce qui m’inquiète un peu car depuis qu’elle est rentrée à l’école, celle dernière semble gommer sa personnalité pour convenir à un moule dans lequel elle ne devrait même pas essayer de rentrer.
Bref, Pépin est un petit garçon joyeux, calme, très débrouillard, déjà très bavard. J’espère qu’il restera doux, contemplatif, curieux, charmeur, souriant, mignon, rigolo et tellement beau!
J’espère, très sincèrement, qu’il ne rentrera pas dans le moule imposé aux petits garçons, bagarreurs, refoulant leurs émotions, durs à cuire… J’espère qu’il sera fort, indépendant, enthousiaste, poète, observateur, respectueux, intelligent, responsable… J’espère pour lui ce que j’espère pour ses soeurs. Les seules différences que je fais entre mes enfants sont en rapport à leur caractère respectif, leur évolution propre mais certainement pas en fonction de leur genre!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

43 Discussions on
“Tu verras, un garçon c’est…”
  • La seule et unique différence entre un bébé fille et un bébé garçon, c’est que le second peux t’uriner dessus ou sur lui même quand tu le changes !

      • Ah ! Ben t’as bien de la chance >_< Avec les deux j'ai eu droit à la douche complète et l'autre jour je me suis baissée pour attraper une couche et hop ! Un pipi sur la tête du grand-frère ! Oué trop bien, je rêvais justement de le doucher (ou pas).

      • Très vite je suis devenu experte pour reconnaitre quand ça allait arriver et je lui mettais un coton ou la couche dessus ! Sinon tu as les Pee-Pee Teepee (je te laisse découvrir de quoi il s’agit sur internet) , mais j’ai jamais testé.

  • Hihi, ici moi j’ai 2 filles (je rêvais d’en avoir une et bien j’en ai eu deux)… Et on m’a déjà sortie que moi j’étais plus tranquille car les filles c’étaient bien moins collé à leur maman, donc moins chiants à gérer en soirée par exemple. Ma grande qui a 6 ans est très proche de moi et n’a jamais été amoureuse de son papa… Quand à la petite de 20 mois et bien elle n’est pas très câlin non plus, c’est pas trop son truc, elle a autre chose à faire lol ! Et quand maman gronde elle appelle papa et quand papa gronde elle appelle maman… Elle va où est son intérêt ! 🙂

    • Pareil…
      On m’a beaucoup dit aussi « hanlalalala, après trois filles, ça va te faire bizarre un garçon, tu vas comprendre ce que c’est un enfant turbulent! » Euh, non… Je sais ce que c’est un enfant turbulent parce que mon aînée était intenable! Mais apparemment, comme c’était une fille, elle pouvait pas être aussi à fond qu’un garçon! ^^
      Hé bien à 15 ans, bien des garçons ont du mal à la suivre quand elle se met à courir, HA!

  • Moi j’attends numéro 3 après deux filles. Le gygy a dit a la première écho 80% de chance d’avoir encore une fille vu le bourgeon du sexe… OK ! Remarque de ma voisine « ha merde ! »… remarque d’un copain « Tant pis, vous en ferez bien un 4ème ! »… remarque d’un membre de la famille « bah alors ton mari il pas le mode d’emploi ou quoi ? »
    c’est énervant, agaçant et blessant que les gens puissent considérer mon troisième bébé comme une erreur parce que c’est une fille. Non mais sérieux ? On ne peut pas être accompli tant qu’on n’a pas les deux sexes à la maison ?
    Merci mais chez nous tout va bien. On adore acheter les robes des princesses quand on va chez Mickey, on collectionne les barrettes et mes filles ont même un établi black et decker dans leur chambre… Pour ce qui est du mode d’emploi, vu que je tombe enceinte à chaque fois dès le premier mois d’essais, je pense que mon homme ne se débrouille pas si mal, merci !
    Les clichés ont vraiment la vie dure !

    • J’en ai entendu pas mal aussi quand j’étais enceinte de la troisième… Ca m’agaçait très sérieusement! D’autant qu’avec mon mari, on était tellement heureux avec nos trois minettes!!! Combien j’en ai entendu « Ohhh, il doit être tellement déçu ton chéri, le pauvre… »
      Quand j’ai attendu le petit quatrième, j’ai cru qu’il allait y avoir une fête nationale quand j’ai annoncé que c’était un garçon. Nous on était heureux parce que ça devenait concret, mais garçon ou fille, on s’en foutait pas mal! Et oui c’est chouette d’avoir un petit mec et de découvrir ce que c’est, mais honnêtement, pour l’instant, je vois pas la différence alors bon. Si ce n’est qu’il est beaucoup plus baraqué que ses soeurs qui sont des petites asperges…
      Fin bref, j’avais envie de frapper les gens (la grossesse me rendait un peu violente!) quand j’entendais « haaaa, vous avez enfin le garçn, vous allez pouvoir vous arrêter!!! » Pffff! :p

  • Ah très bon article !! Nous avons une petite louloutte hyper chou, calme, posée, qui dort trèèèèès bien bref que du bonheur. Alors quand nous avons annoncé que j’étais enceinte d’un petit mec nous avons eu droit à « ah ben vous allez voir maintenant ce que c’est qu’un gamin turbulent ». Ben il va avoir 1 an et non on ne voit pas. C’est un amour de petit chouchou qui dort très bien lui aussi, est très observateur, marche depuis 3 semaines mais n’est pas pour autant bourrin. Donc oui, f*** les clichés sexistes !! J’adore ta conclusion : j’espère en effet qu’il n’essaiera pas de rentrer dans un moule à l’école.

    Bref, Je trouve ça hyper sexiste toutes ces réflexions et ça me fait d’autant plus flipper que j’ai une copine traumatisée par son fils qui ne dort pas qui suit un traitement pour avoir une fille !!! Alors que si si les filles qui ne dorment pas et hurlent toute la nuit, ça existe !!!

    • Je confirme, ça existe, j’en ai eu un modèle particulièrement gratiné!! 😀
      Ce qui me fait le plus peur c’est que ces clichés sont encore tenaces, et beaucoup de petits garçons et petites filles s’y conforment pour convenir à l’image que les adultes ont d’eux… Je trouve ça terrifiant…

  • J’avais fait un post sur la question, où je montrais que ma deuxième a beau être une fille, tout ce que beaucoup lui reprochent (côté cascadeuse, fronçeuse, frondeuse, attachement à la maman) passerait comme « normal si c’était un garçon – au point que je me suis déjà entendu dire « c’est un garçon manqué »…mais non elle n’est pas manqué, c’est une fille très réussi. Juste pas caricaturale….

    attention : on va bientôt te demander si tu n’as pas peur qu’il soit homo vu qu’il a des caractéristiques de filles (ha les stéréotypes!)))

    • Mon aînée etait comme la tienne… Et comme tu le fais si bien remarquer, son attitude gênait car elle était une fille, alors qu’elle aurait semblé normale pour un garçon. Et le « garçon manqué » je l’ai entendu si souvent…

      Qu’ils viennent me demande si j’ai peur d’en faire un homo, je les attends au tournant! (Parce que s’il y a un truc qui m’énerve aussi Cest les clichés homophobes…)

  • Je suis totalement d’accord avec toi,ces « on dit » viennent en fait de ce que les parents attendent de leur enfant,selon qu’il soit un garçon ou une fille et non pas d’une vérité universelle sur ce qu’est un garçon ou une fille.Qu’est ce que ça peut m’énerver…selon tout ça ma 2eme serait un garçon (très tonique) ,et qu’on ne vienne pas nous dire que c’est parce qu’inconsciemment on en voulait un c’est le contraire…d’ailleurs ton paragraphe là dessus est intéressant car dans notre entourage large c’est le contraire:personne ne veut de garçons!(surtout les papas d’ailleurs).je ne crois pas non plus à l’oedipe,en tout cas pas de manière systématique,mon ainée est collée à moi depuis sa naissance malgré un père plus que présent,on verra pour la 2eme qui a plus tendance à aller vers lui l(forcément la place est prise avec maman).Le pire en tant que maman d’une fille de 6 ans très très grande et très forte en maths,c’est la réaction des parents de garçons (COMMENT une fille de 6 ans est plus grande que mon fils plus âgé et meilleure en maths???) tout ça est absurde et ridicule.Laissons nos enfants être ce qu’ils sont.

    • Clair que c’est absurde…
      Je crois, malheureusement, qu’une fille, une petite fille j’entends, a dans l’absolu plus de liberté qu’un garçon… Une petite fille qui se déguise en chevalier, ça choque mais c’est valorisé « c’est bien, elle veut faire comme les garçons! » Du coup, inconsciemment, je pense que ça semble plus simple d’avoir une fille… Je n’étais pas fan de l’idée d’avoir un garçon moi non plus, sans doute pour cette raison là…
      Parce que quand on a une éducation qui « sort un peu du lot », et qu’on est une fille, c’est pas très grave… Mais un garçon risque assez rapidement de se faire lyncher s’il se déguise en princesse ou voue une passion aux barbies… « faire comme les filles », c’est pas vraiment ce qu’on peut appeler valorisé dans notre société… 🙁

      • Je ne trouve pas non qu’une petite fille ait plus de liberté dans l’absolu,certes il y a une meilleure tolérance pour les « garçons manqués » (dont je suis) que pour les garçons qui sont attirés par les trucs « de filles » mais ce n’est qu’en surface….car la fille a le droit de jouer au garçon pendant un temps donné mais très vite il faut qu’elle montre que malgré ça elle est douce,féminine,etc..elle ne peut pas avoir que des qualités de garçons sinon ça n’est plus accepté (serait-elle transexuelle?).La petite fille peut jouer au foot mais bien vite il faudra quand même apprendre à changer une couche et aider maman à faire la vaisselle.Pour la préférence des filles,je pense que c’est l’idée qu’elles sont plus scolaires,plus « sages » (et moins ingrates 😉 ) je ne sais pas,mais c’est vraiment très marqué .Bon moi je suis très féministe donc j’élève mes enfants en fonction.

        • Je me suis mal exprimée… Je ne pense pas qu’une fille a plus de liberté, mais le rôle du garçon/de l’homme est si valorisé dans la société qu’on tolère, comme tu le dis, qu’une fille prenne des caractéristiques dites masculines… Alors que l’inverse suscite un certain dégoût général… Car prendre des caractéristiques féminines quand on est un homme/un petit garçon, c’est indigne.
          J’y suis confrontée, déjà, avec mon fils… L’autre jour je lui ai mis des chaussons verts (des Robeez) avec des petites fleurs et papillons… Et la réaction a été implacable « C’est pour le filles!! » « Le pauvre, tu l’habilles avec les trucs de ses soeurs… » Alors qu’il a largement de quoi s’habiller, hein, je suis une folle de fringues et même en ayant 4 mômes je trouve le moyen de rhabiller de pied en cape tous mes gamins! Et c’est par choix que je lui mets ces chaussons là, qui ont appartenu à ses soeurs mais que je trouve super beaux… Et pourquoi n’aurait-il pas droit aux fleurs et papillons parce qu’il a un pénis???
          Alors que lorsque j’habillais mes filles avec une salopette marine, parfaite petite panoplie du petit mousse, je n’avais pas spécialement de remarques…
          J’ai essuyé beaucoup de remarques pour Alice qui était anti-princesses, qui a voulu se déguiser en chevalier à son premier carnaval, qui est délibérément « rebelle » et entretient ce côté « pas fille » pour répondre à une pression qui voudrait la faire rentrer dans une case qui lui donne des boutons.
          Mais ça reste relativement « facile » car elle emprunte une voie « forte »… La place des hommes est valorisé, c’est donc valorisant d’une certaine manière, pour une femme, de rentrer dans ce carcan là, même si la société entière nous le reproche…
          La place des femmes est si dévalorisée que même le plus rebelle des hommes doit avoir bien du mal à tenir face dans un rôle « féminin ».
          Je ne sais pas si je suis très claire?

          Je suis très féministe également et l’une de mes fierté, actuellement, c’est d’entendre Alice me tenir des propos hyper égalitariste et s’insurger dès qu’elle entend un propos sexiste. Elle se laissera pas faire, celle-là! Et elle sait qu’elle mérite le respect, même si elle va devoir se battre 4 x plus qu’un homme pour arriver au même endroit… C’est un soulagement. J’espère que ses frères et soeurs auront sa liberté de penser!

  • Et ben, vives les clichés !!!
    Bon, moi, je me prépare déjà mentalement, on en souhaite 4, j’attends notre deuxième petit mec et on espère bien tirer une fille sur le lot … mais parce que une fille, c’est plus ci ou ça, juste parce qu’on a un prénom féminin qu’on aime beaucoup (et que j’avoue, l’idée de 4 mec – 5 avec mon mari – à la maison, ça me fait un peu peur … pourtant, 4 filles ça m’aurait fait moins peur, même si j’aime bien « l’équilibre »)
    Bon, on nous souhaite déjà bien du courage sir notre deuxième garçon est aussi tonique que son frère. Parce que pareil, chez moi, mon garçon, niveau motricité il avait pas l’air d’avoir envie de prendre son temps … coté langage, ça semble un peu plus long, mais je suis sûre qu’il va encore nous surprendre ^^

  • J’adore ton article 🙂
    J’ai 3 enfants. Le plus grand ne tient pas en place, très sensible, sociable, ouvert, maladroit, bordélique, drôle et mature. Le deuxième est dans son monde, râleur, posé, calin, réfléchi. Et le troisième est encore petit mais déjà bien décidé, accroché à sa mère, un peu angoissé, super moteur et très malin (et trop mignon aussi :)). Bref j’ai 2 filles et 1 garçon et jamais je ne me suis dit que leurs traits de caractère étaient liés à leur sexe.
    Moi quand j’attendais mon fils (mon 2ème), on m’a dit « Ah c’est quand même bien d’avoir les 2, tu verras, parce que c’est vraiment différent ». Donc oui c’est différent mais parce que le 2ème enfant est toujours différent du premier non? 🙂

  • Aaaah, les stéréotypes! Bon moi j’ai échappé aux remarques pendant la grossesse (enfin, les remarques de ce style) vu qu’on refusait de savoir le sexe… (par contre on a eu droit à « mais comment tu vas choisir les vêtements/la déco/etc » voire : « rha vous êtes pas marrant! on fait comment pour choisir le cadeau de naissance nous!?! »)
    Bon après la naissance par contre…. festival…
    Et quel que soit le comportement de bébé, on arrive à coller un stéréotype dessus! C’est magnifique!
    Des fois, je regrette ma grossesse pendant laquelle les gens ne pouvaient pas déjà, coller mes bébés dans des cases. 😉

  • Alors moi comme Mushu à part le pipi dès que t’enlève la couche la différence n’est pas notable.
    Ou pire d’après ces cliches j’ai un graçon/fille et une fille/garçon.
    Mon grand loulou est calme et posé. Il est réfléchi, pas trop casse-cou et calin. Ma petite puce est du genre tonique, pénible, autoritaire et fonceuse.
    Je pense que si on élève un enfant dans ce cliché stéréotypé alors tu as un enfant stéréotypé et à l’inverse si tu laisses leur caractère individuel se développer et bien là le sexe n’a rien à voir avec le caractère…

    J’avoue que le seul stéréotype que je fais vivre à mes enfants c’est les cheveux courts pour mon ptit mec et la version longue pour sa soeur et je ne mets pas trop de rose à mon fils à part quelques polos. Le reste c’est leur vie !

    • Je pense comme toi…
      J’aime bien habiller mon fils en « petit mec », mais sans même chercher, je commence à lui trouver des trucs au rayon fille (c’est rare de trouver du mixte du côté des filles! Mais j’ai du mal avec la collection garçon cette année…)

  • J’ai deux filles et je ne compte pas en faire jusqu’à avoir un garçon, n’en déplaise à belle-maman. D’ailleurs l’une des expressions qui me fait le plus horreur est « Faire le garçon » (ou la fille) comme dans « je compte bien en avoir un deuxième, histoire de faire le garçon cette fois ». Quand on a su que ma deuxième était une fille, c’était seulement une estimation du sexe car c’était la première écho, et certains ont cru bon de répondre « Avec un peu de chance, ils se sont trompés ». Nan mais sérieux ?

    Pour le moment, mes deux filles sont bien différentes. L’aînée est calme, méticuleuse, comme son père, et beaucoup plus intellectuelle que moteur c’est indéniable (ça ne l’empêche pas d’aimer courir ou bondir, mais elle n’est pas à l’aise, un peu gauche). La deuxième est têtue, impatiente, brutale, et en même temps très souriante, joviale, elle a des émotions fortes et percutantes alors que son aînée prend toujours beaucoup de recul. Les enfants sont différents, le sexe n’est qu’une donnée, qu’une caractéristique… Je suis fatiguée de cette différenciation permanente… D’ailleurs l’autre jour ma grande a voulu échanger un chapeau de fête car il y avait une princesse dessus et elle voulait celui avec les voitures de Cars. Elle ne regarde pas de films pr le moment, elle ne connaît pas les princesses. Un de ses amis adore Cars alors elle connaît ces personnages là. Il y a une part d’innée c’est sûr, mais tellement de choses que l’on façonne nous aussi…

  • Chez moi y a un peu de cliché. Mon 4,5 ans est amoureux de maman (bon OK, et mamy et la jeune maîtresse des fins de semaine à l’école !!!). Et il est aussi bien plus remuant et moins sage que sa grande sœur (mais c’est peut-être plus une question de positionnement dans la fratrie que de sexe). Après, ma troiz est une fille et elle me voue un culte comme lui (contrairement à la preums qui surkiffait son père)…
    Et, quoi qu’on en dise, je trouve ça génial d’avoir la chance de connaître les 2 (et de se faire sa propre opinion sur les différences ou non mouarf) 😉

    • Ha mais je trouve ça génial aussi d’avoir les deux!! J’aurais été aussi heureuse avec 4 filles, et je n’aurais pas su « ce que je manque ». Mais je suis la plus heureuse du monde avec ma fratrie comme elle est!! 🙂
      Même si, pour l’instant, je ne vois pas vraiment de différence… Si ce n’est au niveau gabarit, Pépin est 4 fois plus grand et gros que ses soeurs au même âge! ^^

  • J’adore ton article !!! Pour mes parents qui ont eu un garçon après 4 filles, ça a aussi été le déluge de conneries. Et ça ne s’est pas arrêté en grandissant : quand il était sportif et bourru, c’était un vrai petit mec, mais quand il était sensible et développait son côté artistique, c’était l’influence de ses sœurs… Mais, côté sœurs justement, ça ne changeait pas grand chose qu’il soit un garçon ou une fille puisque de toute manière, vu que c’était le plus petit il était d’office collé au rôle de princesse dans nos jeux de pirates ! 😀

  • comme je te comprends! j’ai moi aussi horreur de tous ces clichés et pré jugés!
    pour la noel de mon filleul j’ai voulu lui offrir une poupée! pas un truc rose plein de froufrous hein, un joli poupon à câliner… ça a été la guerre à la maison avec mon compagnon car on n’avhète pas une poupée à un garcon! (finalement il n’a pas reçu ca, mais simplement car je n’ai rien trouvé qui me plaise dans le budget…)
    Là je suis enceinte, et il y a quelques jours je lui ai demandé s’il comptait s’occuper de son bébé quand il sera né… il m’a répondu « mais bien sûr! pourquoi? » alors je lui ai dit que je ne comprenais pas. Mon filleul peut recevoir une cuisine pour faire comme sa maman car c’est un jeu d’imitation. Il peut recevoir un établi qui est aussi un jeu d’imitation, pour faire comme personne car personne ne bricole chez lui. Mais il ne pourrait pas recevoir un poupon, pour jouer à imiter maman ou papa qui s’occupe d’un bébé…??? ca me laisse perplexe.
    Là pour pâques je vais lui offrir des emporte-pièces pour faire des biscuits. Je les montre hier à mon compagnon « j’ai pris un chat, car il aime son chat. Et un tracteur, car il aime les tracteurs » et lui de me rétorquer du tac au tac « normal qu’il aime les tracteurs, c’est un garcon »…. ok. Je pensais qu’il aimait les tracteurs car il en a beaucoup qui passé devant chez lui, qu’ils sont gros et bruyants et qu’il trouve ca amusant. Pas parce que c’est un garcon. On verra, mais je suis convaincue que s’il a bientôt une petite soeur, elle aimera aussi les tracteurs…
    Je te souhaite tout le meilleur pour élever ton fils loin de ces clichés, c’est une chance pour lui!

  • Je suis dégoutée!!j’avais écrit une réponse ça s’est effacé!Tout ça pour te dire que je sais bien que tu es une féministe aussi,c’est une de tes qualités 🙂 je suis certaine que Pépin sera un homme à la hauteur avec votre éducation!

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


neuf − trois =