Des hauts, des bas… #ProjetFonteDesGlaces

C’est une route compliquée que j’ai emprunté… Je pensais que le plus dur serait de lutter contre l’envie de nourriture… En réalité, ce combat là est, si ce n’est facile, du moins secondaire… Le plus difficile c’est de lutter pour garder un mental d’acier. J’ai une motivation en béton armé, c’est ma force, je crois… J’ai eu le déclic début janvier, « je dois maigrir, c’est vital! » et depuis cet objectif ne me lâche pas…

Depuis 3 mois 1/2, il n’a jamais été question d’arrêter, de revenir en arrière ou de remettre en question d’une quelconque manière le projet entrepris… J’ai un objectif, il est comme ancré, je crois qu’il est devenu une telle évidence que je n’arrêterai pas avant d’avoir été au bout que je ne peux plus m’arrêter en chemin.

En revanche, il y a des obstacles. La volonté ne vacille pas. Mais le moral si.
Le bilan de cette semaine, c’est -1,2 kilo sur la balance, soit 13,3 kilos envolés en tout. Presque 9 bouteilles d’eau. C’est super positif! Un résultat que je n’espérais pas en si peu de temps… J’étais partie en ne me fixant pas trop d’objectif mais j’avais l’espoir de perdre mes 50 kilos en 4 ans… A ce rythme, j’ai atteint début mai l’objectif de ma première année.
Et pourtant, je ne suis pas satisfaite…
Et j’ignore pourquoi.
Le résultat est surprenant est très positif. Et je reste là, les bras ballants, à trouver que c’est décevant.

Je n’avais pas prévu d’avoir ce genre de réactions… D’autant que je suis plutôt optimiste, à la base. J’ai passé des semaines à être dans un état de quasi euphorie à voir tous ces kilos s’envoler… Et là, alors que j’ai atteint un poids que je n’ai pas fait depuis des années, alors que je n’ai jamais réussi à perdre autant de toutes mes précédentes expériences avec Weight Watchers, un truc se passe et je n’arrive pas à me réjouir.

Le souci c’est que j’ai une image déformée de moi-même… Et avec la perte de poids vient l’espoir que je vais enfin me trouver jolie et me plaire… Je suis passée du 50/52 au 46/48… Je commence à me sentir très à l’aise dans mon jean en 48 acheté le mois dernier… Je me sens plus légère, mieux dans mon corps. Je me sens même jolie par moment… Et puis je croise un miroir, et là j’ai envie de pleurer tellement ce que j’y vois ne me plait pas.

Dans le miroir, je ne vois aucune différence entre avant et maintenant.
Je prends des photos pour essayer de rendre le changement concret, mais je ne vois qu’une petite différence au niveau du visage, pas au niveau du corps… Ou très minime. Et de toute manière insuffisante.

Sans titre 1

J’imagine que c’est un passage obligé… Ca ne remet absolument pas en question mon projet, ses objectifs ni ma motivation… Mais c’est pénible de ne pas réussir à se réjouir de mes efforts alors qu’ils commencent à être « impressionnants » (dans la mesure où cela fait des années que je n’ai pas réussi à perdre autant de poids, c’est un résultat que je ne croyais plus possible…)… Alors que le mois dernier j’étais totalement extatique face à des chiffres moins grands (fatalement!).

Je vais laisser passer cette phase un peu chiante… La prochaine sera forcément plus sympa!
Néanmoins, j’avais envie de témoigner sur cette petite « déprime calorique » parce que ce parcours entrepris est rempli de drôles de surprises, pas toutes bonnes, et peut-être que c’est bien de le savoir avant de se lancer, pour se préparer à les affronter.

Ma semaine est quand même très positive!
-13,3 kilos, c’est beaucoup tout de même!
Je suis passée d’un IMC 41,1 mi janvier à 36,5 aujourd’hui. J’attends la case « obésité modérée » avec impatience! Alors que j’ai commencé en obésité morbide, tout de même.
Je suis passée de 41 smartpoints quotidiens à 35. J’avais peur de voir réduire mes rations, mais comme les points « s’envolent » lentement, je ne vois pas trop la différence, en réalité.
C’est sûr, malgré tous ces indicateurs en baisse, le résultat à l’instant T de ces calculs reste élevé et assez « dramatique »… Et je crois que c’est ce qui me déprime un peu… J’améliore mon état mais il reste dans une zone noire.

Bref, je continue, le moral reviendra quand le soleil se décidera à sortir sans vent! :-p

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

43 Discussions on
“Des hauts, des bas… #ProjetFonteDesGlaces”
  • Courage ma belle.
    J’ai souvent entendu dire qu’il y avait un décalage, quand on perdait ou prenait du poids, entre notre corps réel et l’image qu’on en a. Et je l’ai vérifié après mes grossesses où je continuais à m’acheter des fringues 2 tailles au dessus de celle que je mettais réellement parce que je n’avais pas ‘impression d’avoir maigri quand je me regardais dans le miroir.
    Accroche toi, si tu poursuis ton chemin, tu vas finir par la voir, la différence !

  • Pour être passée par là un nombre incalculables de fois je sais ce que tu ressens…… C’est un combat de tous le jours !
    Bravo pour ton courage et te détermination

  • Hello !

    Je suis ravie de lire ton post. Pas parce que cela me fait plaisir de savoir que ton moral est un peu dans les chaussettes, mais parce que cela fait du bien de mettre des mots sur ce que l’on peut ressentir également. Je ne te comprends que trop bien ! Si je ne me trompe pas, il nous faut un temps d’adaptation pour que notre cerveau ait la « bonne » image du corps, et puis… l’ambivalence des sentiments est sûrement un morceau normal de tous les combats, et le poids en est bien un!

    Je ne sais pas si cela passera, il y aura certainement des hauts et des bas en continu, mais… je crois aussi que c’est ce qui nous redonne force et motivation de continuer et de ne pas lâcher, car on ne peut se satisfaire tant que l’on n’a pas atteint notre objectif : )

    Je t’envoie plein de bonnes ondes,

    A bientôt,

    Sarah-Victoria

  • Bravo pour ce beau parcours, et aussi cette lucidité… Je crois que beaucoup de pertes de poids (je devrais dire « régime » mais je hais ce mot) s’arrêtent à cause de cette mauvaise image de soi même… Il arrive même souvent que des femmes devenues objectivement minces continuent de se dévaloriser en permanence… et n’arrivent pas à se stabiliser à cause de cela. Pour perdre du poids de façon durable, il faut aussi retrouver de la bienveillance vis à vis de son corps, réapprendre à l’écouter et à l’aimer, à le faire exister… et ça, tu as raison, c’est bien plus dur que de réduire ses calories !! Je n’ai pas de conseils à donner, parce que c’est un chemin très personnel, de l’ordre de l’intime, mais je crois qu’il y a 2 outils essentiels pour cela, qu’il faut intégrer à ses rituels quotidien : le sport et la méditation de pleine conscience. Même une minute au début, puis 2, puis 10 puis 20… mais ça vaut la peine d’essayer… Encore bravo en tous cas !!

    • Merci beaucoup Lily pour ces conseils très judicieux! 🙂 Je n’avais pas pensé à la pleine conscience, mais ça peut en effet beaucoup m’aider!
      Et le sport… Haaa, le sport… Des semaines que je dis que je vais m’y mettre sans passer à l’acte! Je vais me mettre des coups de pieds!! 😉

  • Félicitations, tu as beaucoup de courage, peut-être devrais tu intégrer un peu de sport doux comme du yoga ou du pilote, qui pourraient t’aider à mieux prendre conscience de ton corps et de son changement !

  • Moi, quand j’ai vu ta photo en robe sur instagram, j’ai surtout pensé que tu étais magnifique et que la métamorphose était impressionnante ! Comme quoi, tout est question de point de vue ….
    Je repense aussi à ce que tu disais dans un de tes anciens posts, quand tu as commencé WW; tu expliquais que tu n’avais pas conscience des limites de ton corps, que tu ne te voyais pas telle que tu étais vraiment (tu étais plus mince dans ta tête que dans la réalité). Alors, comme cela a déjà été dit, tu traverses peut être juste une phase de décalage entre ton corps et l’image que tu en as. Tu te sens plus légère, mais les chiffres ne sont pas aussi clairs. Courage, ça va venir !!!

    • C’est tout à fait ça!! Je ne me vois pas telle que je suis, je m’imagine plus mince et la réalité est dure à avaler…
      Mais j’ai confiance en l’avenir… Je suis consciente des difficultés même si je ne sais pas encore comment y remédier (comme dit plus bas, le sport semble une bonne option!), je n’i pas envie de m’arrêter là!!

  • Impressionnée je suis : l’avant après de la photo, punaise tu as sacrément minci ! Bravo pour ce parcours qui même s’il est encore long démontre que tu as toute les ressources pour y arriver. Vivement que tu te réjouisses autant que tout tes lecteurs (et j’en suis sûre de tes proches) de ce déjà beau succès.

  • En fait, je te lis depuis un moment, mais je reste spectatrice ; mais cette fois, j’avais simplement envie que tu saches que grâce à tes témoignages, tu m’as souvent émue, fait rire et même parfois tiré une larme, je comprends ce que tu ressens et trouve que tu es souvent très dur avec toi ; mais moi, tu m’as aidé car tu m’as aussi donné l’envie de m’inscrire à WW, je suis le programme depuis le 4 avril, j’ai 10 kg à perdre, et j’en suis à -3 kg et comme toi, je trouve que ça ne se voit pas du tout et je suis un peu déçu … mais sache que quand je vois tes photos avant/après, ça se voit vraiment, tu as perdu partout : bras, visage, taille, jambe …. je te félicite, tu es très très courageuse et tu dois être fière de tout ce que tu as déjà accompli !! bravo à toi !
    Tout comme toi, je suis maman d’une famille nombreuse, j’ai 5 enfants dont les 2 derniers ont 18 mois d’écart et je sais qu’il n’est pas toujours facile d’avoir un mode de vie équilibrée avec la fatigue et toutes les choses du quotidien à régler … il est clairement plus facile de se faire un plat préparé quand tout le monde est couché le soir 😉 alors pour toutes ces raisons, sois fière et merci pour tout ce que tu nous apporte en te mettant à nue comme tu le fais en osant parler de tes doutes et de tes angoisses … bises à toi et encore un grand bravo !

  • Je te tire mon chapeau parce que c’est wahou!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!J’ai 10 kilos à perdre pur me sentir au top et je ne met tjrs pas de coup de pieds aux fesses pour démarrer!!!!un grand BRAVO!!!!!!!!

  • Coucou Aurore. Qu’est ce qu’elles sont dures ces phases ! On ne se voit jamais comme l’ on est. La satisfaction ne viendra que progressivement. Rien que de perdre des tailles de pantalon . Moi comme tu le sais, je me suis fait opérer du tablier il y a 3 mois et aujourd’hui je ne me vois pas encore avec mon nouveau ventre : mon nouveau corps. Comme quoi la tête y joue beaucoup . Alors courage, force et honneur . Moi j’ai encore 10kilos à perdre… Un long chemin avec un peu de sport. A nous la gym poussette …

  • Bravo!je suis certaine que tu ne changeras pas de chemin,c’est une voie à sens unique 😉 toutefois je te confirme que malgré la perte on n’est pas satisfaite,au contraire d’ailleurs plus tu perds moins tu l’es car on devient très exigeante avec son image,qu’on a énormement de mal à réaliser soi-même le changement et que le bonheur n’est pas aussi simple que de faire une taille 38…dur!Mais le temps est ton meilleur allié et le changement je t’assure il est bien là!!

  • Ah ben nous on la voit la différence entre les deux photos, si, si je t’assure ! Ton visage, bien sûr, mais aussi ta taille, et finalement toutes tes formes sont plus joliment mises en valeur. Je suis impressionnée par ta volonté, mais aussi ton honnêteté sur ton parcours. Sincèrement, bravo.

  • Après avoir perdu 32 kg, je suis depuis un an dans une phase de stabilisation. Je continue à faire des efforts et je ne perds pas un gramme! j’oscille donc entre 99 et 100kg et ça m’énerve quand la balance affiche à nouveau un nombre à trois chiffres. Je hais le sport et j’ai bon appétit…
    Félicitations pour ton parcours et tiens bon! 🙂

  • On voit nettement la différence sur les 2 photos! Je pense que c’est visible pour nous mais pas pour toi pour le moment. Il est très difficile de se voir changer! En tout cas, félicitations pour ton très beau début de parcours.

  • Bonjour !
    Avant toute chose, sache que tu es superbe ! Ta perte de poids se voit, et ce n’est que le début! Pour avoir eu des relations compliquées avec la nourriture, je connais l’état actuel que tu traverses en ce moment. Une perte de poids est un parcours semé d’embûches, et le moral joue aux montagnes russes. Tantôt euphorique, tantôt blasée.. Mais ne t’inquiète pas, cette période va petit à petit laisser place à une période plus douce, c’est normal que tu réagisses de la sorte. Je te souhaite plein de courage pour la suite.
    A bientôt
    Carcouillette.

  • deux choses ; un grand merci pour cet article plein de lucidité qui nous rappelle trop bien que les projets que nous entreprenons ne sont pas toujours aisés. mais plus la tâche est ardue, plus on savoure la récompense, non ?
    et surtout, un grand bravo pour ce parcours. Une motivation stupéfiante et inspirante, récompensée par de biens beaux résultats. un vrai changement.
    courage pour le reste de l’aventure !

  • j’ai envie de te dire que c’est normal d’avoir des hauts et des bas dans le moral
    par contre, des tes émotions négatives vont passer mais ta perte de poids va rester et continuer elle 😉

    effectivement pour te reconcilier avec ton corps, une petite activité physique douce peut t’aider ou juste un soin beauté!

    plein de courage 🙂

  • ah c’est sûr que c’est pas évident !
    j’ai commencé en décembre, et y’a clairement des palliers.
    la typiquement j’avais meme repris presque deux kilos
    je crois que le secret c’est… de jamais lacher en fait. Se faire plaisir oui, lacher non.
    pas évident de se mettre en mode warrior en non stop !

    • Ca me semble impossible… Le risque étant de se lâcher x1000 une fois l’objectif atteint…
      On ne peut pas rester une vie en contrôle permanent et non stop (enfin on peut sans doute mais ce n’est pas la vie dont j’ai envie).
      Ca me prendra du temps mais j’apprendrai à acquérir une nouvelle façon de m’alimenter qui me paraîtra naturelle… En ne diabolisant aucun aliment, en prenant conscience des besoins de mon corps, en ne me sentant pas « bridée »… 🙂

  • Il faut une volonté de fer pour parvenir à perdre du poids lorsqu’on est une maman qui confectionne les repas de sa famille et les regarder manger. Et puis en cas de baisse de moral une sucrerie est vite dans le bec !!! donc à la place un grand verre d’eau !!! A la suite d’un pb de santé je dois beaucoup boire, c’est radical je mange beaucoup moins, alors qu’au fil des ans j’ai pris plusieurs kilos (de 500g en 500g c’est traitre) . Je vous souhaite du courage car cela va prendre du temps mais si votre perte est lente et régulière elle sera efficace. Bonne route.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


un + quatre =