Bricoleuse du dimanche!

Avant, dans une autre vie, j’étais un peu bricoleuse. Disons que faute de choix, j’étais bien obligée de monter mes meubles toute seule, poser mes étagères toute seule, changer mes ampoules toute seule, etc, etc… La déco était particulièrement épurée, hein (parce que j’étais pas exactement la bricoleuse parfaite!) mais je me débrouillais avec ce que j’avais!

Et j’ai rencontré Mister Mii. Mii, c’est un genre de Mac Giver croisé avec Bob le bricoleur… Il sait tout faire, il le fait bien, il est rapide, précis, efficace! C’est limite chiant, tant de perfection dans un seul homme, mais c’est également fort utile!
Nous sommes mariés depuis plus de 8 ans, cela fait à peu près autant de temps que je n’ai touché ni à un clou, ni à une perceuse… Il savait faire, il râlait si j’essayais de toucher un truc, j’abdiquais donc devant tant de mauvais caractère! C’était un peu cliché, chez nous: je faisais le ménage (bon, vu comme je suis un peu psychorigide et maniaque, mieux vaut que je m’en charge…) il s’occupait du bricolage. Sauf que c’était pas très équitable parce que soyons honnêtes, les ampoules ne grillent pas tous les 4 matins et on ne monte pas des meubles toutes les semaines…
Du coup il faisait les repas aussi, pour compenser… Et moi je me tapais le grand rangement (parce que manifestement, je suis la seule à avoir une once d’organisation au sein de ce couple!)

Et je suis tombée enceinte. Plein de fois. Et autant de fois, je me suis retrouvée engoncée dans un corps incapable de répondre aux mouvements que j’exigeais de lui… Je n’ai pas spécialement mal vécu mes grossesses (ce serait indécent vu comme j’étais plutôt en forme) mais j’ai gardé un arrière-goût assez amer de cet état d’assistanat forcé… Je n’étais plus capable de rien, et pour l’indépendante maladive que je suis, c’était compliqué!

Bref, une fois le petit dernier né, j’ai eu comme un un besoin fou de reprendre possession de mon corps. C’est passé par un régime (un peu en suspens avec l’été, je le confesse!), par l’occupation massive de la cuisine pour préparer les repas, et, contre toute attente, par de menus bricolages…

Je suis loin du niveau de mon mari (mais je l’ai totalement dépassé en cuisine, ça compense!), je n’ai pas sa patience ni sa minutie ni son perfectionnisme! Mais je commence à me débrouiller!
Tout a commencé un jour où j’ai eu l’envie soudaine de mettre des étagères là, sur ce mur du salon… Pas de mari à portée de main. Et impossible de refréner ce besoin IMMEDIAT d’étagères murales…
Je suis donc allée chercher (non sans mal, si Mii est un bricoleur hors paire, sa notion du rangement est sommes toutes assez aléatoire!!) une perceuse, des vis, des chevilles, un niveau et tout ce qui m’a semblé utile pour coller mes étagères au mur.
Ca m’a bien pris 3 heures pour poser 5 étagères, mais j’étais tellement fière de l’avoir fait toute seule!!!
Mii n’a même pas critiqué, preuve qu’il a dû trouver ça bien (il n’a peut-être pas remarqué, mais vu comme je sautillais dans le salon en pointant du doigt les étagères, c’est peu probable!)

Sans titre 1

Depuis, on ne m’arrête plus! Je monte les meubles (ça, je savais déjà faire…) et j’ai collé des étagères à peu près partout dans la maison!

Sans titre 3

Sans titre 2

Sans titre 4

Sans titre 5

Sans titre 6

Mon dernier vrai fait de gloire, c’est cette étagère dans le bureau, parce que c’était la première fois qu’il fallait que je perce, EN PLUS, des vis DANS l’étagère! (Ca fait très peur, mais ça va, on s’en est bien sorties, la visseuse et moi!)

Sans titre 7

Bon, pour le moment, les étagères, c’est mon maximum, mais je m’en donne à coeur joie!
Parfois, Mii se fiche de moi, comme avant-hier, quand il m’a dit « Tu es une bricoleuse amatrice! Ils font des trucs bien, les amateurs, mais t’es pas une pro! » Hum hum…
Je préfère me voir comme une débutante. Ca laisse plus d’espoir quant à une marge de progression!

Bref, ça peut sembler stupide, ça l’est sans doute un peu! Mais ces petites bricolages « amateurs » ou « débutants » selon le point de vue, me permettent de me réapproprier mon corps, mon indépendance, mon autonomie… J’ai le sentiment du travail accompli, la satisfaction de l’avoir fait moi-même, d’avoir réussi sans aide (ou presque… Parfois Mii est obligé d’intervenir parce que j’ai choisi une vis trop courte ou que j’ai monté un meuble à l’envers… :-p ). Et ça renforce ma confiance en moi, petit pas par petit pas!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

4 Discussions on
“Bricoleuse du dimanche!”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


quatre − un =