Tamara

Dans le cadre de la semaine de la comédie UGC, j’ai pu aller voir Tamara en avant-première hier soir.

Sans titre 3

Le pitch: Ce film est tiré d’une BD éponyme, l’histoire d’une petite grosse lycéenne, sa mère divorcée emménage avec un nouveau compagnon, papa d’une petite fille un peu envahissante. Tamara rentre au lycée où elle est la risée d’une bande de filles populaires en raison de son embonpoint. Avec sa meilleure amie, elle fait le pari de sortir avec le premier garçon qui passera la porte de la classe… Un très beau garçon que toutes les filles s’arrachent.

Sans titre 6

Mon avis: Je ne connaissais pas la BD avant de voir le film, cela a donc facilité un avis sans à priori et sans comparaison. Je ne m’attendais à rien de spécial, je n’avais pas lu le synopsis…
Le film m’a rapidement fait penser à un croisement entre LOL et Les beaux gosses… Le premier surtout pour les rapports entre la mère et la fille, qui ont du mal à se comprendre, mais qui se portent une profonde affection. Le second pour les deux personnages principales, un peu pieds niquelés, qui ne partent pas forcément gagnante, l’une avec son côté masculin et l’autre avec son surpoids.
J’ai beaucoup aimé l’ambiance, on a l’impression d’être chez soi, à regarder évoluer des membres d’une famille adptée très rapidement parce que tous très attachants.
Quiconque est passé par le lycée se reconnaîtra dans l’un ou l’autre des protagonistes. C’est un peu cliché mais tout y est, la bande de petites pestes, le petit con relou, les dragueurs, le beau-gosse, les profs qu’on n’écoutent pas, les filles pleines de personnalités qui cherchent leur place, etc, etc…
Tamara appartient à la dernière catégorie, elle part avec un handicap, elle est grosse… Mais le point fort est du film est qu’on va la découvrir s’accepter telle qu’elle est au fur et à mesure du film. Elle trouve un amoureux à qui elle plait avec ses formes, elle apprend à se mettre en valeur, elle devient belle non pas en maigrissant mais en s’acceptant et en révélant le potentiel séduction de ses formes généreuses.

Sans titre 5

L’ensemble est énergique, attachant, mignon. Les personnages secondaires sont très sympathiques et apportent beaucoup de bonne humeur et de situation cocasses! Mention spéciale à la voisine qui encourage ses enfants à faire du bruit et les engueule quand elle n’entend plus rien.
J’ai vraiment aimé ce film sans prétention, maladroit par moment (les scènes « lyriques » ne sont pas extras), mais drôle souvent, émouvant parfois et surtout donnant la pêche!

Une chouette découverte!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

14 Discussions on
“Tamara”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


+ trois = neuf