Tsunami

Depuis quelques temps, c’est un peu le chaos dans ma vie. Moralement je suis pas mal secouée par des événements extérieurs à ma volonté. Et je suis bien obligée de rester debout pour les affronter.
Etre là pour mes enfants, s’épauler avec mon mari, faire face.
Je ne rentrerai pas dans les détails car cela ne regarde que notre famille. Et puis même si j’aimerais bien en parler un peu, la décence et la pudeur m’obligent à me taire. Rien de grave, rien d’imprévisible, rien que nous ne serons en mesure de surmonter. Mais ça secoue fort en ce moment!

Alors je plane à cent miles pour tout le reste… J’ai un retard monstrueux dans mes mails. Moi qui ai toujours été très professionnelle, j’oublie des partenariats, j’oublie de facturer, je réponds avec trois semaines de retard aux mails de relance. Je m’en veux mais je crois que j’ai besoin d’une pause.

Je ne sais pas si j’ai un jour été une amie convenable, mais force est de constater qu’en ce moment je suis la pire qui soit. J’oublie des rendez-vous, je réponds à mes textos avec trois semaines de retard, je repousse les déjeuners, j’aime mes copines mais je n’ai envie de voir personne.

J’ai repris dix kilos (c’est un peu con sachant que j’en avais perdu 14…), je n’arrive plus à me battre contre mes envies de réconfort que je trouve inexorablement dans la bouffe…

Epuisée, à bout, et pourtant, il ne se passe rien de bien grave, vraiment.
Mais je crois que mes petites épaules trouvent leurs limites.

Un billet un peu sibyllin, et je m’en excuse (j’ai tendance à détester les gens qui balancent « je vais mal mais je peux pas dire pourquoi » sauf que là, je peux vraiment pas dire pourquoi publiquement! ^^ D’un autre côté, je ne vais pas mal, je suis juste épuisée…), je n’arrive plus à écrire correctement (si tant est que j’en ai été capable un jour), je suis vide.

Ca tombe bien, c’est la fin de l’année. J’ai décidé de faire une pause, de souffler un peu, de prendre du recul par rapport à mes « obligations bloguistiques » afin de me concentrer momentanément sur ma famille, car elle en a bien besoin.
Je crois que j’écris plus ce post pour moi-même que pour vous (personne ne remarquera mon absence! 😀 ), un besoin d’être soutenue un peu, de bonnes ondes, de mots gentils pour hiberner tranquillement.

Je reviendrai en janvier, en pleine forme! (J’ai un paquet monumental de vitamines pour me remettre sur pieds!) Du moins pleine de volonté, de bonnes résolutions et d’énergie.

sans-titre-3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

106 Commentaires sur
“Tsunami”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


− cinq = trois