La brosse à dents Inava Hybrid [Test]

Les brosses à dents électriques, je déteste ça…
Plusieurs raisons à cela:
– Ca vibre démesurément et j’ai l’impression que ça me décolle le cerveau (déjà qu’il est pas super efficace…)
– La petite tête ronde m’énerve, trop petit, trop ridicule
– Ca fait un bruit du feu de dieu
– Souvent les poils sont durs, ça m’arrache la gencive.

Alors dans l’idée, je trouve ça bien, ça enlève mieux la plaque dentaire, tout ça tout ça, mais j’ai toujours été très heureuse avec mes brosses à dents manuelles. Je peux choisir des brosses à dents douces, je peux choisir la couleur, comme j’ai une passion secrète pour les brosses à dents et les dentifrices (qui s’estompe néanmoins avec l’âge, on perd nos petites lubies en vieillissant…), je préfère pouvoir changer de modèle régulièrement.

Alors quand je suis allée à Paris visiter un concept store Elgydium et que l’on m’a donné un gift bag avec la nouvelle brosse à dents électrique Inava, j’ai prévenu mes généreuses donatrices qu’ils ne devaient pas trop s’attendre à ce que je leur fasse un retour positif… Moi, les brosses à dents électriques, je déteste ça.
Alors elles m’ont dit « Mais c’est pas une brosse à dents électrique comme les autres, essaye, tu verras! »

Alors bon, pour la cause, j’ai essayé, en n’étant absolument pas convaincue.
Le premier essai a été un relatif fiasco… Si j’ai tout de suite accroché au design « vraie brosse à dents » et à la légèreté proche d’une brosse à dents manuelle, j’ai cependant été rebutée par le bruit… Et j’ai trouvé ça un peu violent pour mes gencives ultra-sensibles… Pourtant la tête offre des poils très doux, adaptés aux plus sensibles d’entre nous (tête Inava).
J’ai donc eu un avis très mitigé, entre l’envie d’avoir des dents débarrassées de leur plaque dentaire avec 10 fois plus d’efficacité et la déception d’avoir les gencives en sang…

Je l’ai laissé de côté plusieurs semaines, revenant à ma brosse classique, une Inava sentive.
Mais elle était là, dans mon verre à brosses, me suppliant de lui laisser une seconde chance.
J’ai alors réessayé de manière moins « bourrine », en prenant soin d’éteindre la brosse sur les parties sensibles. Parce que c’est là la force de l’Hybrid, qui, comme son nom l’indique, est hybride, mi-manuelle, mi-électrique (un peu comme Robocop…), on peut donc l’utiliser en manuelle sur les zones sensibles et l’électriser sur le reste.

Sans titref 2

Et depuis, je ne la quitte plus!
J’apprécie tout particulièrement la douceur de sa tête, adaptée aux gencives sensibles (15/100). Et la taille classique de sa tête, également, comme les manuelles.
Elle a la taille d’une brosse à dents classique, pas de socle, une autonomie d’un mois environ.
Les vibrations sont très légères, pas de sensation de décollement du cerveau.
Malgré ce qui est écrit, elle est quand même bruyante (sans doute beaucoup moins que les électriques classiques, mais ça résonne à fond à l’intérieur de ma tête…)
On peut aussi assainir la brossette au micro-ondes (en la stérilisant quoi).

Bref, je ne dirais pas que je suis convertie parce que j’alterne encore avec ma brosse classique… Mais je suis bluffée qu’une brosse électrique puisse écarter presque tous mes a-priori…

Sans titre 1

Pour résumer, ses points forts:
– Légère et « nomade » (comme une brosse à dents manuelle)
– Hybride, c’est à dire qu’on peut choisir de s’en servir en tant qu’électrique ou manuelle)
– Tête souple (15/100), avec différents modèles en fonction de ses besoins
– 1 mois d’autonomie, pas de socle
– Vibrations légères, pas « corrosives » du tout

Ses points faibles:
– Le bruit

On trouve la Hybrid Inava en pharmacies et parapharmacies aux alentours de 35€, ce qui est très compétitif.

Produit offert

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


cinq − quatre =