Mes rêves d’aventures, le Pérou…

Je ne suis pas une grande voyageuse, à mon plus grand regret… Petite, je rêvais de faire le tour du monde, de visiter des pays lointains, de faire de longues randonnées loin des sentiers battus… Je me voyais comme une aventurière à la Lara Croft, une grande navigatrice comme Florence Arthaud ou tout simplement une baroudeuse…
Mais dans les faits, je ne suis pas allée bien loin. Enfant, mon maximum, c’était l’Espagne (c’était suffisant pour me dépayser, surtout que j’y allais seule!). Adolescente, je suis allée à Londres, à Amsterdam et c’est tout…
Et avant même d’être adulte, j’ai été propulsée maman… Et partir en voyage quand on est mère célibataire, c’est un peu compliqué. Matériellement, ce n’était pas évident de me séparer de ma fille pour partir à l’aventure, et ce n’était pas envisageable de voyager « à la roots » avec un bébé dans les bras! Et financièrement, je n’avais pas les moyens d’aller très loin.

Le voyage étant un état d’esprit plus qu’une destination, je n’étais pas malheureuse pour autant. Je suis partie à Manchester/Liverpool avec une copine, « profitant » d’une semaine de vacances de Mouflette chez son père (c’était une torture, ces moments-là, mais j’essayais de me changer les idées!), j’ai suivi celui qui allait devenir mon mari en Corse, avec simplement un sac à dos, une tente et des baskets pour randonner.
Je suis partie en Espagne avec ma fille, guettant les bonnes affaires afin de trouver un train de nuit pas cher, un car bon marché… Avec une petite fille de 18 mois, c’était sans doute la plus grande aventure de ma vie!

Et plus tard, j’ai emmené Mouflette au Maroc, nous avons visité la Turquie avec Mii, la Sicile, Saint Barthélémy, nous avons fait un road-trip jusqu’à Lisbonne quand MissCouette avait 10 mois, et le voyage qui restera à jamais dans ma mémoire: notre voyage de noces au Cambodge, mon pays d’origine.
Je n’ai pas à me plaindre, des voyages, on en a fait, et pas des moindres. Et j’ai apprécié avec une curiosité et un bonheur presque similaire nos escapades dans le sud de la France ou en Corse et nos rares voyages exotiques. Voyager est un état d’esprit, et visiter la région voisine peut être une merveilleuse aventure…

Maintenant, avec quatre enfants dont deux en bas-âge, nous savons que les grands voyages, ça n’est pas pour tout de suite, essentiellement par manque de moyens (on est loin d’être à plaindre, mais voyager à six, il faut vraiment être riche!). Mais également parce que prendre la voiture à six pour un très long trajet, ça fait très peur (les pleurs, les envies de pipi, les enfants malades, la patience à bout, on est beaucoup moins aventuriers de la parentalité qu’avant!!)

Pourtant, l’une de nos destinations de rêve, avec Mii, c’est le Pérou.
Plus jeune, l’Amérique latine me faisait rêver, la culture et l’ambiance, les sonorités musicales…
Depuis notre voyage au Cambodge, c’est plutôt l’Asie qui m’attire… Mais je garde une envie furieuse de visiter le Pérou un jour, et je sais qu’on le fera, pas tout de suite, mais dans 5 ou 10 ans ou peut-être 20, on le fera! Comme je sais que j’emmènerai un jour tous mes enfants au Cambodge, sur les traces de leurs racines.

Et le Pérou, quand on s’y rendra, ce sera pour un vrai voyage comme j’en rêve depuis toujours, un voyage comme quand on était jeunes et foufous, avec le sac sur le dos, les baskets pour marcher et les yeux grand ouverts pour découvrir et s’enivrer.
Des « voyagistes » proposent désormais des formules « hors des sentiers battus », certes onéreuses, mais permettant une approche du voyage plus respectueuse de la nature, de l’environnement, de la culture. Par exemple, Huwans propose un voyage au Pérou selon ces critères. C’est un peu ce que nous avions fait en partant au Cambodge, en allant dormir chez l’habitant ou dans des hébergements tenus par des autochtones, c’était très chic, mais aussi très intime et vraiment une expérience unique car nous étions loin de la froideur des hôtels de luxe… Ce n’était pas très roots, on avait chauffeur et guide pendant presque trois semaines, mais c’était un voyage sur-mesure, adapté à notre besoin de nous imprégner de la culture et de la civilisation tout en respectant notre envie de confort parce que c’était notre voyage de noces quand même… Et respectant l’économie locale, ce qui était important pour nous.

Il est difficile d’imaginer voyager « responsable », mais c’est une nécessité pour nous. C’est compliqué quand on prend l’avion, on a rarement le choix. J’ai entendu parler de bateaux de livraison qui permettait à quelques personnes de monter en cabine. C’est une expérience qui me tente énormément! Se rendre au Pérou en cargo, quelle aventure incroyable! Il existe des départs d’Hambourg. La traversée est longue (3 semaines environ) et aussi coûteuse que l’avion (environ 3000€), mais l’empreinte carbone est considérablement réduite, et l’esprit baroudeur est au top du top! Ça fait un peu loin et très long, et je pense que si on doit tenter ce mode de transport un jour, ce sera plutôt pour se rendre à New-York ou un truc moins loin et moins dangereux (le Cap Horn, ça fait peur!!)

L’idée sera ensuite de partir pour un trek sur deux ou trois semaines (l’idéal quand on part si loin!) pour visiter les sites incontournables, le Machu Pichu, Lima, la capitale, Cuzso, le lac Titicaca… Le tout en marchant, en dormant chez l’habitant ou dans des petits hébergements tenus par des locaux afin de les faire bénéficier du tourisme (parce que le tourisme est souvent une source de revenus non négligeables, et si on voyage « responsable » notre impact peut être plus positif que négatif), en goûtant les plats locaux et authentiques, en apprenant la langue (bon là c’est l’espagnol, ça sera facile!).
Huwans propose tout un « circuit » de randonnées au Pérou, sur plusieurs durées (2 ou 3 semaines, jusqu’à 24 jours, le rêve!), plusieurs niveaux de difficultés (par exemple, typiquement, je ne suis pas apte, en l’état, à faire une randonnée difficile!) et plusieurs choix de destination selon que l’on cherche à voir « l’incontournable » ou le plus typique ou un mélange des deux.

indigenous-947751_960_720 Laketiticaca machupicchu-1138641_960_720

Mon trek idéal, ce serait « La trilogie des Andes« , niveau de randonnée « facile », 24 jours de découverte, de visites, d’émerveillement pour faire un peu le tour des sites incontournables (Atacama, Machu Pichu, Titicaca) mais aussi des lieux plus « intimistes », moins visités, tel que le désert de Dali et Sioli, pour découvrir les momies de Colchanies ou la ville de Potosi. Un fabuleux parcours, alliant beauté du pays, quête de découverte, de curiosité et de dépassement de soi, un tout petit peu.

Bref, un jour, nous réaliserons ce rêve!
Pour le moment, on a encore quelques travaux pour fignoler la maison, le permis à payer à Mouflette, et ce sont nos priorités financières. Mais cela changera! C’est une question de temps et de choix!

Hop

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

7 Discussions on
“Mes rêves d’aventures, le Pérou…”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


cinq × = cinq