Un long week-end à Bidart…

Il devait pleuvoir chaque jour de ce week-end prolongé. A trois jours du départ, face à la météo maussade, j’ai eu envie d’annuler ce long week-end, mais ma conscience morale m’en a empêché… Yelloh! Village m’avait invité quelques semaines auparavant à choisir un de leurs villages ainsi qu’une date pour passer deux nuits en famille dans un joli cottage. La perspective de passer trois jours sous la pluie avec ma marmaille était moyennement enthousiasmante… Mais on a décidé d’y aller quand même, en se disant qu’après tout, la météo se trompait parfois.

Bien nous en a pris! Pendant trois jours, un ciel bleu et un temps magnifique nous ont accueilli sur la côté Atlantique, dans ce non moins joli village d’Ilbarritz, au sein d’un adorable cottage « Premium » très chic et confortable.

Nous ne sommes pas des grands habitués des campings ni des « villages club », à vrai dire, depuis que nous avons quatre enfants, on est plutôt habitués à rien… Mais à la base, je suis une petite snobinarde, et j’apprécie toujours le confort de l’hôtel (joli, si possible). Mais avec quatre enfants, aucun hôtel ne nous accepte à moins que nous ne prenions deux chambres, et on n’est pas encore assez riches pour ça.
De plus, je gardais un bon souvenir des vacances en mobil-home de ma jeunesse, quand Mouflette était petite, et de quelques week-end à la mer quand nous n’étions encore que quatre. Le camping, bof, mais les mobil-home, on était plutôt pour!

Si on met de côté la peur de la pluie, on était plutôt confiants à l’idée de nous retrouver dans un mobil-home à six. On est donc partis avec beaucoup de retard mais non moins d’enthousiasme vers la côté basque.
Dans l’idéal, nous aurions dû partir de Toulouse vers 10h, mais on a un manque d’organisation chronique pour les départs qui nous paniquent totalement depuis que Noisette est née, phénomène amplifié par la naissance de son petit frère. Ils ont grandi pourtant… Nous sommes donc partis à 11h30. Dans l’absolu, 1h30 de retard, ce n’est pas très grave, mais ça a fichu en l’air tout nos plans… Et Bidart est tout de même à trois heures de Toulouse. Sans compter l’arrêt inévitable à Tarbes pour déjeuner au Buffalo (on aurait gagné du temps au MacDo, mais le Buffalo, c’est un peu notre tradition familiale quand on part en vacances, on aime bien le côté kitch de ces restaurants « routiers »)

Nous sommes arrivés au Yelloh! Village à plus de 16h, j’ai été chaleureusement accueillie à la réception et on m’a donné les clés de notre « cottage premium ». Quelques minutes après, une fois la voiture garée sur le parking à côté du « quartier Premium » et les enfants tous détachés, nous avons découvert le « cottage », non sans surprise! Je m’attendais à être reçue dans un mobil-home, et cela nous réjouissait, mais nous nous sommes retrouvés dans la version luxe, une sorte de container en bois, sur pilotis, avec un accès par des sortes de pontons. Un endroit que les enfants ont immédiatement baptisé « la cabane », mais alors une cabane tout confort, toute jolie et bien spacieuse.

Sans titre 40

Nous avions beau être 6, nous ne nous sommes pas marché dessus. 38m² d’espace optimisé afin que chacun trouve sa place et se sente chez lui, loin des conventions du quotidien. Je suis toujours bluffée par l’optimisation déconcertante de ce genre d’endroit… C’est un exploit de faire tenir quatre pièces dans 38m², mais ça fonctionne! Une suite parentale avec salle d’eau ouverte, très confortable. Une chambre avec deux lits superposés que MissCouette et Noisette se sont immédiatement approprié. Une autre chambre avec deux lits que Mouflette et Pépin ont investi (Mouflette n’était pas chaude, mais ils se sont bien entendu, ces deux-là!), une salle d’eau accessible par les deux chambres. Le linge de lit et de toilette est compris dans la location du cottage premium, ce qui est bien pratique! Une petite cuisine toute équipée avec micro-ondes et lave-vaisselle. Et un petit salon doté d’une TV (ce qui me semble superflu en vacances, mais on n’est pas obligés de l’allumer!). Tout le nécessaire dans 38m², avec cette sensation d’avoir de l’espace en plus! Le truc tient dans la moitié de notre salon, mais on s’y sent aussi à l’aide qu’à la maison… La magie des lieux de vacances! Le tout est ouvert sur une belle terrasse en bois et un petit jardin avec une rivière (protégée) dans le fond. La terrasse est aménagée avec une table et des chaises longues.

Sans titre 41

Sans titre 44

Sans titre 43

Sans titre 42

Sans titre 45

Sans titre 46

Sans titre 48

Sans titre 47

En deux jours et demi, nous n’avons pas beaucoup pu profiter des activités offertes par le village, mais les filles sont allées à la piscine avec leur papa le dimanche après-midi pendant la sieste des petits. Le village a deux piscines, une en extérieur et l’autre couverte et chauffée.
La plage, quant à elle est à moins d’un kilomètre du village.
Une magnifique plage un peu atypique, avec un côté très propre et entretenu et, quand on avance au travers des rochers, un côté complètement « fin du monde » avec d’immenses panneaux interdisant l’accès, des roches éboulées, une plage déserte ou presque… Un décor faisant penser à « La planète des singes », à la fois fascinant et magnifique.

Sans titre 49

Sans titre 52

Sans titre 55

Sans titre 56

Sans titre 57

Sans titre 58

Bien que court, notre séjour a été riche. Nous avons profité de la plage, les petits tout particulièrement, qui ont apprivoisé l’élément et ont goûté le plaisir de tremper leurs pieds dans les vagues en poussant des petits cris de terreur mêlée de surexcitation! Les filles ont profité de la piscine chauffée. Nous avons dîné à Guetary, et avons découvert que nos deux derniers ne sont pas prêts pour les dîners en ville (ou la ville n’est pas prête pour les dîners mondains de nos bout de choux…). Le lundi, après une matinée tranquille (on peut dire que le maître-mot de ce week-end a été « relax », on ne s’est pas bousculé!!), nous avons quitté « la cabane » et direction San Sebastian pour visiter l’aquarium et manger une glace sur la jetée.

Sans titre 66

Sans titre 65

Sans titre 64

Sans titre 63

Sans titre 62

C’était vraiment un beau week-end, et nous renouvelons tous notre amour pour la côte basque et l’océan Atlantique.

Merci à Yelloh! Village de m’avoir invitée avec ma famille dans leur magnifique et tout neuf cottage premium Haitza!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

4 Commentaires sur
“Un long week-end à Bidart…”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


− un = cinq