Comment j’ai réussi ma « digital detox »?

Le terme est à la mode « digital detox », et pour cause, combien sommes nous à être devenus esclaves de la technologie moderne?
Je ne fais malheureusement pas exception, et étant tombée dedans à l’adolescence, dès les prémisses d’internet, j’ai un long passif d’intoxication lente et totale…

Avant les vacances, j’ai fait un amer constat face à mon temps de connexion: j’y passais beaucoup trop de temps, de manière totalement pas constructive, du temps perdu, une masse d’informations en vrac qui m’angoissaient, des échanges humains biaisés par un écran qui n’aide généralement pas les gens (moi comprise) à rester courtoise et calme… Bref, un constat implacable: non seulement je passais trop de temps sur internet, mais en plus, cela me rendait de plus en plus malheureuse et énervée.

J’ai alors décidé de changer les choses de manière suffisamment radicale pour changer mes habitudes en profondeur, mais de manière également suffisamment réaliste pour coller à mon mode de vie. Je suis blogueuse, à priori, je ne vais pas jeter mon ordinateur par la fenêtre ni réduire à néant ma consommation de web!

J’ai d’abord décidé de m’attaquer au coeur du problème: mon iPhone. Si j’arrive assez facilement à éteindre mon PC et à laisser la tablette familiale dans son tiroir, j’ai en revanche mon téléphone greffé à la main.
J’ai fait une rapide recherche sur les applis me permettant de me désintoxiquer et deux m’ont particulièrement séduite.

La première, « Moment » (gratuite sur iOs, avec version payante dont je n’ai pas vu la nécessité) m’a permis de prendre conscience de mon temps de connexion.
C’est un app qui tourne en arrière plan et qui comptabilise chaque minute que l’on passe sur son écran de smartphone. Mon temps était appocalyptique, près de 5h (alors qu’on était en vacances, hein, donc avec les petits monstres dans les pattes, donc pas au summum de ma consommation en temps normal, loin s’en faut!). J’ai d’abord cru à une erreur… Comment avais-je pu passer 5h sur mon téléphone alors que je ne l’avais pris que 3 ou 4 fois dans la journée?
Cela m’a permis de prendre conscience de l’ampleur du drame. D’une, je sous-estimais complètement le nombre de fois où j’allumais mon téléphone pour consulter on ne sait quoi… Deux, je sous-estimais le temps passé à chaque fois « oh mais j’ai juste regardé Twitter 20 secondes » = « J’ai ouvert Twitter et j’y ai passé 22 minutes sans même m’en apercevoir »…)

Sans titre 2

Ce terrible bilan établi, j’ai cherché comment réduire considérablement ma présence devant mon écran d’iPhone. C’est là que je suis tombée sur l’appli « Forest », totalement par hasard, en regardant la vidéo d’un juriste sur internet ayant raté le précapa d’un point (le genre de vidéo utile à regarder quand on s’y prépare soi-même, pas DU TOUT anxiogène ^^), dans les commentaires, un gars conseillait cette appli pour réduire son temps d’écran. Je l’ai donc téléchargée, un peu rebutée d’y mettre 1,69€ (il existe une version gratuite sur smartphone, mais sur iOs, il n’y a que la version payante. En revanche, la version payante sur Samsung est de 2,29€, je le sais car je l’ai prise pour Mouflette), mais je suis rapidement tombée sous le charme de cette application à la fois très utile, franchement jolie et bien foutue, qui en plus se paye le luxe d’être éco-responsable.

En deux mots, on plante un arbre ou un arbuste pour une durée allant de 10 minutes à 2 heures. Durant ce temps, le téléphone n’est pas bloqué, on peut aller dessus, consulter ses mails, Facebook et tout ce que l’on veut. Mais si on le fait, alors notre arbre meurt (on a d’ailleurs une notification qui vient nous expliquer que notre arbre est en train de mourir et qu’il vaudrait mieux qu’on éteigne tout de suite cet écran!). L’intelligence de l’appli vient de sa manière de fonctionner. A chaque arbre planté, on gagne des graines qui nous permettent d’acheter d’autres espèces d’arbres (bien évidemment trop jolies), on a également une forêt du jour, une forêt de la semaine, du mois et même de l’année où l’on peut voir tous les arbres que l’on a planté (vivants ou morts). Bref, c’est suffisamment motivant pour qu’une fois que l’on a planté un arbre, on attende vraiment le cas de force majeure pour risquer de le tuer.

Grâce à cette appli, j’ai diminué mon temps d’écran à environ 50 minutes par jour… Au début, je plantais frénétiquement des arbres toutes les deux heures pour ne pas être tentée d’aller sur mon iPhone. Après 40 jours, je me suis calmée (un peu), et j’oublie régulièrement mon arbre pendant 3 ou 4 heures, notamment le week-end.
Alors ok, je perds du temps à planter des arbres, mais le résultat est là, 700% d’écran en moins (je crois… Les maths ne sont pas ma spécialité!)

Sans titre 6

La deuxième chose très efficace que j’ai faite afin de réduire mon temps d’écran est tout simplement de désinstaller les applis qui me prenaient du temps. Dans mon cas, essentiellement les réseaux sociaux, alors exit Twitter (qui en plus me rendait profondément dépressive!), Facebook et Messenger. J’ai gardé Instagram parce que j’aime vraiment ce RS et je n’y passe pas des heures contrairement aux deux autres (cela tient essentiellement au fait qu’Instagram ne permet pas de mettre de lien!) ainsi que mon app de gestion de ma page Facebook, pour des raisons pratiques.
N’ayant plus accès à mes deux sources les plus chronophages de tentations internet, je peux me contenter de planter des arbres pour faire pousser des forêts.

A ce stade, j’ai estimé que le combat « iPhone » était plus ou moins gagné et j’ai décidé de m’attaquer au problème « PC » en arrivant à la fin des vacances, au moment où ce dernier pouvait redevenir une énorme source de perte de temps.
Pour cela, j’ai téléchargé LeechBlock, un add-on spécialement conçu pour Firefox (cela tombe bien pour moi car c’est mon navigateur par défaut, mais j’imagine qu’il existe également des modules pour les autres navigateurs) qui permet de définir des plages horaires d’accès à certains sites.
Par exemple, j’ai tout simplement limité mon accès à Facebook et Twitter à 15 minutes par jour (c’est peu mais largement suffisant). Je garde ainsi l’accès à temps plein à mes mails (une fois que je les ai trié, lu et que j’y ai répondu, je n’ai plus grand chose à en faire… Un accès à plein temps également à mon blog (pareil, une fois que j’ai lu et que j’ai répondu à mes commentaires, il n’y a rien de bien funky à faire sur mon interface… A part écrire des articles, mais je trouve ça plutôt constructif). Et bien évidemment, un accès illimité au site de la fac, à Legifrance, Dalloz, Archipel, l’UNJF, et tous ces outils me permettant d’étudier (et j’y passe du temps, mais au moins, ce n’est pas inutile!)

Alors cela peut sembler drastique, 15 minutes par jour, mais en réalité, cela m’oblige à changer ma façon de me connecter. C’est à dire que je réfléchis avant d’ouvrir Facebook, à ce que j’ai à y faire. Ai-je un post à publier? Je ne fais QUE ça. Et si je prends trop de temps, bam, LeechBlock m’affiche sa page et je ne peux plus rien faire (on peut aussi régler les paramètres afin de ne plus pouvoir revenir sur la page des paramètres LeechBlock pendant le temps de blocage: radical!)

Sans titre 7

Voilà mes outils afin de réussir ma « digital detox ». Pour le PC, mon expérience est trop récente pour que je tire des conclusions. Mais pour l’iPhone, c’est vraiment très probant et je suis vraiment contente des petites choses mises en place. Peu à peu, j’ai perdu le besoin frénétique de compulser mes applis, je sais qu’il n’y a rien à voir, que cela pourra attendre plus tard, qu’il y a plein de choses beaucoup plus intéressantes à faire en dehors de ce petit écran.

Au final, au delà du temps que je gagne, j’ai remarqué un certain apaisement dans mon comportement. Je FAIS beaucoup plus de choses, et cela me rend heureuse. A force d’être heureuse de faire plein de petites choses toutes simples comme un gâteau, lire un peu, me promener sans avoir le nez rivé sur un écran (je ne cherche plus de pokémons, les arbres ont gagné!), faire du bricolage, etc, etc… Je prends pleinement conscience de l’enfermement que représentait les écrans pour moi, qui me bouffaient un temps fou sans me rendre heureuse du tout et qui, au final, entamaient ma bonne humeur et mon énergie pour des idioties sans aucune importance.

Je ne suis bien évidemment pas en train de dire qu’il FAUT lâcher ses écrans. Chacun est différent et ce que je vivais comme une prison peut-être une source de satisfaction pour d’autres, je l’entends très bien. Je donne ces conseils et astuces pour les gens qui, comme moi, en ont marre d’être l’esclave d’un écran sans toutefois savoir comment réduire durablement sa consommation. Cela a longtemps été mon cas, sans doute par manque de volonté profonde, et je suis heureuse d’avoir découvert ces outils tout simples. Mon entrée à la fac a été un véritable déclencheur (comment me concentrer si je checke toutes les 5 minutes mes notifications Twitter?)
et je regrette de ne pas avoir su me désintoxiquer auparavant!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

20 Commentaires sur
“Comment j’ai réussi ma « digital detox »?”
    • Moi aussi j’avais ce problème de « téléphone prolongement de ma main ». Ca s’est très nettement amélioré! Avec les cours que j’ai commencé, c’est très utile, parce que la tentation est rapide de checker si j’ai eu un mail, puis FB, etc, etc… Là, je plante un arbre avant le cours et je suis tranquille!

  • Article super intéressant ! Je prends note de ces applis, même si je ne compte pas faire une diet des RS pour le moment, je suis quasi sûre que ça pourra m’être utile dans le futur, merci !

  • Suite à tes publications sur IG, j’ai réinstallé Moment. Et là, l’horreur : près de 4h par jour sur le téléphone. 4H à ne pas profiter de mon fils (qui me le fait souvent bien sentir d’ailleurs).
    Sans être aussi radicale, j’ai pour le moment « juste » supprimé les notifications parce que ça me pollue pour rien.
    J’ai acheté Forest aussi (et elle était à 2.29€ fin aout, tu as peut être eu une promo? Ou ils ont augmenté les prix avec la rentre? Mystère). Je ne l’utilise pas encore assez (disons que j’ai beau être écolo dans l’âme, j’en ai rien à carrer de faire creuver mon arbre 😮 ) mais au boulot ça me booste depuis la reprise pour éviter de toujours avoir recours à mon téléphone pour me faire des pauses à longueur de temps ….
    Me reste à installer LeechBlock parce que si je bloque mon téléphone mais que je vais sur FB ou Twitter sur le PC, je vois pas bien l’intérêt ^^
    Et puis, j’ai envie de profiter plus de mon fils, même s’il me gonfle passablement en ce moment ^^ Ou même prendre le temps de lire une ou deux page d’un livre plutôt que d’être sur mon téléphone (mais bon faut pas déconner, je garde quand même Futurama :D)

    Merci pour ce retour d’expérience!! :)

    • Tu es sur iPhone? C’est bizarre en effet… Je me souviens peut-être mal, mais je suis persuadée de l’avoir payée 1,69€!
      Sinon, je trouve ta cruauté envers les arbres virtuels absolument intolérable… J’ai hésité à bloquer ton commentaire tant la violence de tes propos est à la limite du soutenable… :p :p :p

      C’est quoi Futurama? (NE ME TENTE PAS!!!!)

      Sinon oui, Leechblock, c’est pas mal. Moi les arbres ‘ont surtout aidé, au début, à ne pas oublier que je ne voulais plus aller sur mon téléphone, aussi. Sinon, c’est un reflexe tellement machinal que je me retrouve dessus avant même de m’être posé la moindre question…

  • J’ai installé Forest aussi. je l’utilise surtout quand je suis en télétravail. Dans ces cas là quand je n’arrive pas à me concentrer, surfer sur le net est très facile…alors je mets un arbre à planter et je me dis que tant que ça n’a pas sonné, je travaille à telle ou telle tâche. C’est un bon moyen de ne pas se disperser (en tout cas avec moi, ça marche)

  • Déjà bravo pour la fac :)
    Et c’est bien d’avoir pris conscience de tout ça… et de faire en sorte que ça change ! le gros déclic je l’ai eu en quittant Paris pour la presque campagne et en fait ça c’est fait tout seul… le jardin, les choses à faire dans la maison, ma fille, mon boulot aussi très prenant… il y a des week-ends où j’oublie presque que j’ai un téléphone sauf pour téléphoner et prendre des nouvelles des amis et de la famille…
    parfois même je reste des jours entiers sans prendre de photos !
    j’ai depuis toujours choisi de ne pas installer de jeux sur mon tel car ça pour le coup ça énerve et c’est une vraie perte de temps ! sauf Pokémon mais c’était pour ma fille :) et on n’y joue plus…
    par contre il est vrai que je suis sur l’ordi au bureau toute la journée et que je consulte des réseaux sociaux mais j’évite d’entrer dans des discussions souvent stériles et j’ai du mal à comprendre comment on peut passer des heures sur FB… et puis je suis trop addict aux séries et au ciné de toute façon, je peux pas tout faire :)
    bon courage pour tout !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


cinq × sept =