Quand on aura une maison…

« Quand on aura une maison…
– Ca sera mieux rangé!
– On aura plus d’espace!
– On ira plus souvent au parc ou en balade!
– On saura garder l’endroit propre et agréable!
– On passera plus de temps dehors!
– On fera pousser nos tomates!
– On mangera plus sainement!
– Je ferai plus de sport!
– Etc, etc, etc… »

Cela faisait environ quatre ans que nous projetions d’acheter une maison afin d’agrandir notre famille. Et dès que cette idée s’est fermement implantée dans mon esprit, je me suis répété des petites phrases pour contrer tout ce qui m’agaçait au quotidien. Des voeux pieux, des petites promesses lancées à la volée avec toujours une petite voix pour me rappeler « mais pourquoi serait-ce si mieux que ça dans une maison? Pourquoi tout changerait si radicalement? »
Ma projection a atteint son paroxysme lors de nos deux ans en location, quand notre maison était en travaux. Nous habitions un appartement triangulaire (un parfait triangle rectangle, sans déconner…) et tout est devenu très compliqué… Les placards angulaires, ce n’est pas ce qu’on fait de mieux. Et l’agencement était tel qu’y vivre à 5 était très compliqué, et à 6, cela devenait vraiment ingérable (mais on avait un toit, c’était propre, on manquait un peu d’espace mais nous étions loin d’être à plaindre, bien évidemment)

Néanmoins, j’avais souvent des phases de détestation pour cet endroit (que les voisins si chouettes nous rendaient tout de même agréable à vivre), je n’arrivais pas à ranger ni à maintenir l’endroit dans un état de propreté satisfaisant à mon goût, c’était tout le temps le gros bordel… Et autant, le manque d’espace restait vivable, mais le bordel, c’est un truc qui me rend dingue… Alors je me répétais ces petites phrases pour tenir le coup. Dans la maison, tout sera bien rangé, propre, beau, serein, agréable. Et je chassais la petite voix qui venait contrarier mes rêves de volupté domestique « Mais pourquoi diable serait-ce plus facile dans une maison? »

Et nous avons emménagé. Des cartons partout, des menus travaux à n’en plus finir, mais les choses se sont mises en place petit à petit. On a de l’espace, des rangements adaptés, beaucoup de place et presque rien à mettre dedans étant donné les divers tris successifs que j’ai mené afin de n’amener dans cette maison « que des jolies choses » (c’est sympa comme concept mais ça devient gênant quand on n’a plus aucun ouvre-boîte « parce que c’est moche »! ^^).

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé ici. Est-ce la sérénité que je ressens dans cet endroit?(cette maison m’envoie toujours d’aussi douces vibrations, c’est perché mais c’est comme ça!) Sont-ce les décisions que j’ai prise depuis que nous habitons ici qui m’ont libéré d’un certain encombrement? Est-ce que j’ai grandi et suis-je devenue organisée en quelques mois? Est-ce l’espace qui m’inspire?
Je ne sais pas, mais force est de constater que cela fait environ 6 mois que cette maison est presque toujours très bien rangée et propre. Cela a été d’autant plus flagrant avec les vacances, 9 semaines avec des petits minus partout qui mettent du bazar en permanence et la maison reste rangée quand même (parce que je suis un peu derrière eux hein, pas comme par enchantement ni parce qu’ils sont déjà ordonnés, ne rêvons pas trop!). Même le bureau, cette pièce où tout le bazar de la maison fini par arriver, reste facile à ranger. Pas de débordement excessif.

J’ai vraiment réalisé avec les vacances que tout semble plus fluide, plus simple, plus harmonieux. J’ai du mal à l’expliquer, mais il semble que mes voeux pieux se soient finalement réalisés! Et quand on me connaît un peu, quand on sait à quel point l’ordre est important à mon équilibre, on imagine aisément à quel point c’est un soulagement pour moi de vivre chaque jour dans un endroit ordonné.

On va me répondre qu’avec de la place, n’importe qui peut ranger et garder un endroit propre. Qu’avec des rangements adaptés, tout est tout de suite plus simple. Et c’est vrai, bien évidemment! Mais je remarque néanmoins que c’est la première fois de ma vie que je ne laisse pas le désordre envahir l’espace.
Bien sûr, il y a du bazar, les enfants jouent et en mettent partout… Mais ce n’est jamais insurmontable et j’arrive à relativiser le temps que l’on va mettre à ranger.

Sans titre 1

Ca doit paraître idiot mon billet « non mais qu’est ce qu’elle a celle là à parler de son rangement?? », mais cela représente pour moi une vraie libération.
Je ne sais pas si c’est parce que je vais profondément mieux que j’arrive à gérer cet aspect là de ma vie. Est-ce parce que je vais mieux que le désordre qui me semblait insurmontable avant me semble simplement gérable aujourd’hui? Ou ai-je acquis sans m’en rendre compte une sorte de méthode? Ou est-ce qu’à force de me promettre que « dans la maison, ce sera parfait », j’ai provoqué une auto-réalisation?
Mystère.
J’avoue que cette prise de conscience m’étonne et m’interpelle!
Est-ce là le signe que des choses se sont mises en place chez moi? (alors oui, je parle de moi, de mon rangement, blablabla, mais soyons objectifs, je vis avec un bordélique, cela fait longtemps que j’ai cessé de compter sur lui pour ranger! Il fait plein d’autres trucs, mais le bordel, ça lui passe totalement au dessus! Chacun son truc…) Est-ce que je peux ainsi influencer le cours de ma vie pour lui faire prendre le tournant que je souhaite simplement en me projetant dans une situation positive?

En tous les cas, je suis pleine d’espoir quant à la mise en place d’une organisation pérenne et efficace dans d’autres domaines de ma vie.
Je crois que je tiens un truc, et cette sorte de succès est bien sympathique à constater!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

14 Commentaires sur
“Quand on aura une maison…”
  • PEut-être est-ce dû aux différents tris que tu as fait. Du coup, maintenant, chaque chose a une place et c’est plus facile.
    Depuis que je l’ai fait l’an dernier, c’est plus facile aussi chez nous, même si ce n’est pas encore ça. Ma cuisine n’est pas pratique, il faudrait agrandir ou déménager, mais on ne trouve rien qui nous plaise. Je pense qu’au prochain printemps, il y aura un nouveau tri :^)

    • Oui, c’est fort probable que les différents tris successifs aient amené à ce résultat de « perfection »! 😉 En tout cas c’est agréable, j’ai l’esprit beaucoup plus léger! Et les autres membres de la famille sont contents aussi!! 😉
      Courage à toi pour le ménage de printemps!! 😉

  • J’avoue que l’arrivée dans notre maison actuelle et l’organisation que l’on met au fur et )à mesure m’aide bien mais c’est encore loin d’être parfait ! En même temps, nous sommes 4 bordéliques à la maison…

    Je suis ravie de lire que tu arrives à mieux gérer en tout cas !

  • Je comprend tout à fait ta réflexion! Il y a un an nous vivions dans un 2 pièces à 5. Et même si nous avions la chance « folle » que l’appartement soir assez rectangulaire il y avait malgré mon rangement obstiné toujours un bazar récurrent qui moitié me portait sur les nerfs, moitié me portait sur le moral. Et puis nous avons eu la chance de trouver cet autre appartement que nous avons entièrement réaménagé à notre goût et qui surtout fait le double en surface! Et la comme par miracle tout est presque toujours rangé… bon j’ai bien dis « presque ». Mais depuis 1 an que nous y vivons à 5 c’est un peu une lune de miel !!! Nous avons même pour éventuel projet d’y vivre à 6 !

  • Bonjour :)
    Je suis interloquée par ton article car je me sens comme totalement comprise et beaucoup moins seule dans mon état d’angoissée du bazar et puis surtout, ton titre (qui me faisait peur au début car je pensais que tu écrirais l’inverse, que justement ça n’allait pas mieux avec l’emménagement dans la maison et là j’ai paniqué!!!) qui m’évoque tant de choses à venir.

    Nous vivons actuellement à 3 avec mon compagnon et mon petit de 20 mois et mon gros chien Berger Allemand et mes deux chats dans un appartement minus, salle-sàm-cuisine en mono-espace et une seule chambre. Je n’en PEUX PLUS.
    Sans parler de l’enfer de ne pas avoir de chambre parentale, de devoir marcher sur des oeufs dès qu’on entre ou sort, parlons du bordel constant et de la saleté !! Nous passons TOUT notre temps à ranger ou plutôt a essayer (surtout la cuisine car elle fait partie intégrante de l’espace de vie et comme nous cuisinons beaucoup, elle ne désemplit pas de bordel sur le mini plan de travail) et à nettoyer.
    Fort heureusement, la partie centrale est aspirée quotidiennement par l’ami aspirateur robot, ce qui implique néanmoins de retrouver tous les jours sa « maison » tout meuble en l’air et devoir constamment tout remettre pour ne pas avoir l’air de vivre dans une maison inhabitée.
    Le bazar est partout, les meubles sont jonchés de papiers, documents, vêtements, objets en tout genre, la table n’est jamais vide, la cuisine est un véritable champ de bataille alors que nous y passons un temps de taré a vider et remplir le lave-vaisselle,… les mannes à linge trainent dans la chambre (où pourrions-nous les caser ailleurs ?), une fois la planche a repasser dépliée et le linge qui sèche sur l’étendoir, on a même plus la place pour se croiser … :|, le parc du petit qui sert maintenant de réservoir à jouets et prend un espace incroyable, … Alors oui, ça tape sur le système, ça me fatigue les nerfs et ça me déprime un peu aussi (et pourtant y’a plus grave dans la vie).

    Heureusement, nous avons une chance que grâce à nos deux temps pleins, nous avons pu acheter un terrain et aujourd’hui, même si ce n’est pas encore demain, nous pouvons voir l’avenir dans une vraie maison avec du RANGEMENT et de l’ESPACE.
    Parfois, je me dis, avec le PEU de choses qu’on a réellement accumulées (manque d’espace) en ces quelques années de vie de famille, notre maison sera ultra vide et il restera des tonnes d’espace libre pour caser le futur bazar et CA, j’en rêve. Je rêve d’un espace libéré pour un esprit libéré.
    Bien sur, avec l’agrandissement de la famille, il y aura des jouets partout et j’en passe, mais ce désordre sera « ordonné », il sera dans leur chambre ou la salle de jeu, sera éphémère dans le salon puis rangé (et pas trônant comme un amas instable en plein milieu). La cuisine sera moins petite donc le désordre moins dense et surtout ‘caché’ de l’espace de vie dans lequel je pourrai respirer, les factures trouveront une place dans le bureau, les mannes dans la buanderie, les poubelles dans la remise … OH OUI ! ! J’en rêve et je pense que ça nous fera tous beaucoup de bien.

    Je pense que tes tris à répétition ont surement aidé, mais l’agrandissement de l’espace et la multiplication des zones de rangement c’est la clé !

    Quand on aura une maison, ça sera tout comme toi… 😀 j’espère !

    • Je te le souhaite!
      C’est sur qu’il y a plus grave, mais j’avoue que ce serait difficile pour moi de revenir en arrière tant c’est facile aujourd’hui alors que c’était compliqué avant le déménagement…
      Clairement la clé ce sont les rangements nombreux! Et les tiroirs!!! On en a collé partout (les salles de bain, la cuisine, le bureau, le dressing de notre chambre) et c’est fou comme ça change la vie des tiroirs! Surtout dans la cuisine! J’ai insisté auprès de mon mec pour qu’on n’ait QUE des tiroirs (on n’a aucun placard dans la cuisine mais on a un cellier…), ça l’a gonflé de les monter, mais c’est le jour et la nuit, je fais l’apologie des tiroirs dès que je peux! ^^
      C’est génial de faire construire (ou entièrement rénover) parce qu’on peut tout penser comme on veut, comme ce sera pratique pour nous. Et ça s’adapte à NOUS! Et c’est vraiment génial!
      Je te souhaite du courage pour les travaux (c’est exaltant mais un peu stressant! ;-)) et une belle vie bien rangée très bientôt! 😀

  • Bravo, ce n’est pas évident de s’y tenir!
    Tu as peut-être déjà donné cette info, mais si oui je ne m’en souviens plus : où as-tu trouve ce joli meuble bleu et jaune? Il est beauuuuu!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


trois + sept =