La maison du bonheur

Cela fait 2 ans que nous avons emménagé dans notre #projetruine… C’est à peine imaginable, j’ai le sentiment d’avoir déménagé le mois dernier… Allez, juste avant l’été peut-être (j’ai l’impression que l’été c’était la semaine dernière cela dit!).
Un peu plus de deux ans que nous habitons la maison de nos rêves, ni plus ni moins. 165m² de beau parquet, de murs blancs, de pièces pour tout le monde et de joyeux bazar.

En deux ans, tout n’est pas terminé. Il manque les barres de seuil au rez-de-chaussée, il manque des rideaux encore, il manque encore la crédence dans la cuisine, l’alimentation de la hotte, quelques rangements par ci par là…
Pourtant, c’est la plus belle maison du monde! Celle qui voit grandir nos enfants jour après jour, avec bonheur, joie, énergie et bruits stridents!
Malgré les quelques finitions manquantes, elle est hyper confortable et accueillante, cette maison. Et quel bonheur d’avoir un si grand espace à décorer! (Alors oui, pour nous qui habitons en ville, 165m², c’est immense! Même si ce n’est pas du luxe quand on y vit à 6…)

L’an dernier, j’ai fait un rangement pas possible, viré la moitié de nos affaires pour faire de la place, pour que chaque chose rangée dans cette belle maison soit vraiment utile et jolie (des fois on a des lubies bizarres)
Un tri drastique et chaque chose est à sa place. C’est ainsi beaucoup plus facile de ranger le bazar et c’est, pour moi, une vraie source de sérénité de savoir qu’il n’y a aucun placard qui déborde! Le bonheur est dans le vide! J’aime l’épuré!

On a pas mal arrangé les pièces aussi, la chambre de MissCouette est finie (il manque les rideaux…), elle a une jolie chambre toute cosy, toute jolie! Pépin et Noisette ont également une chambre terminée (il manque les rideaux), toute mignonne et chaleureuse pour deux petits pinsons pleins de vie! La chambre de Mouflette est presque terminée (il manque les rideaux, hin hin hin), il reste à accrocher quelques étagères (maintenant que je suis devenue la pro de la perceuse, plus aucune étagère ne me résiste!), mettre un petit luminaire, et elle aura la chambre d’ado la plus cosy du monde!
La salle de jeux est finie aussi (il manque les… Bon j’arrête, ok…), les enfants adorent y aller et ils y jouent parfois jusqu’à 20 minutes sans s’entretuer! ouhouhou!!

Le bureau est fini également (on ne veut pas de rideaux donc ça va). J’ai un bel espace de travail, je suis super ravie! C’est carrément le grand luxe d’avoir une pièce pour bosser quand on est freelance et étudiante! C’est nécessaire, mais depuis 6 ans que je me suis lancée en tant qu’auto-entrepreneure, c’est la première fois que j’ai un espace aussi pratique et dédié! Mii a aussi sa partie de bureau, pas de jaloux, il est super content aussi (même si lui ne bosse pas de la maison). Les enfants viennent squatter un peu trop souvent à mon goût, mais bon, c’est le jeu dira t’on!

Le salon prend forme… C’est joli, c’est douillet et il y a de la place pour tout le monde.
Maintenant on a un piano dans la salle à manger, on est tous surexcités avec!

On vit ici depuis deux ans mais on a l’impression d’y habiter depuis des années. On ne connaît pas encore très bien les voisins pourtant, et on commence seulement à prendre nos marques dans le quartier. Ici la pharmacie, là je découvre qu’il y a un généraliste, à 300m de chez nous, ici le primeur, là, la bibliothèque. On prend nos petites habitudes, on commence à reconnaître les têtes des gens que l’on croise « Bonjour Monsieur le facteur des colis! » « Hé mais c’est la dame de chez Picard! ». Et c’est drôlement chouette.

On avait un peu peur « faire des travaux aussi colossaux, c’est de la folie! », j’ai eu pas mal de noeuds dans la gorge avant et pendant les travaux, mais au final, tout s’est incroyablement bien passé en considération de l’anxiété générée. Une maison en ville avec un tout petit jardin, est-ce une bonne idée? Et comme Mouflette a 16 ans, qu’elle va être amenée à sortir de plus en plus avec ses copains, au cinéma mais aussi en boîte, d’ici quoi, 3 ou 4 ans (on est du genre optimiste), on se félicite de ce choix. Ok, le jardin est petit (mais suffisant, on a déjà du mal à entretenir nos 200m² alors bon, plus, je vois pas trop l’intérêt), mais notre aînée peut aller et venir comme bon lui semble, sans stress ni pour nous ni pour elle. Et on en a trois autres qui vont grandir en un clin d’oeil et on sera contents, je pense, d’habiter en ville à ce moment-là!
On craignait que le quartier ne soit pas très sympa, on ne connaissait pas vraiment cette partie de la région, et en fait, c’est super mignon, hyper calme, très serein et il y a tout ce qu’il faut à proximité.

Sans tlitre 3

Bref, on est heureux, dans cette maison! J’avais tellement peur de regretter le centre-ville, et en fait non… J’avais peur de ne pas m’habituer à vivre dans une maison, de ne jamais m’y sentir chez moi, alors que c’est tout l’inverse qui s’est passé.
Chacun trouve sa place, chacun a sa pièce (les deux petits partagent la même chambre, par choix, mais ils peuvent s’isoler chacun de leur côté si ça leur chante), on a de l’espace, chacun peut aller trouver du calme dans sa chambre, dans le bureau, la salle de jeu ou aux toilettes (parce qu’ils ferment à clé, ça fait une bonne cachette un peu inavouable, certes, mais efficace!). On ne se marche pas dessus, chacun peut vaquer à ses occupations indépendamment des autres ou tous ensemble. Evidemment, avec deux tous-petits, ça n’est pas si simple, mais cette maison est hyper fonctionnelle, chaleureuse, accueillante. Elle nous correspond tout à fait!
Elle n’est pas parfaite, on a fait des petites erreurs, comme mettre du parquet dans la cuisine (certes, c’est joli, mais pas pratique, en vrai) ou comme choisir un parquet foncé PARTOUT (oui, il est magnifique, mais la moindre rayure est visible à 30 mètres…) alors qu’on aurait pu en mettre un plus clair dans la pièce à vivre… Mais globalement, ce ne sont que des petits détails sans grande importance.

Bref, voilà un peu plus de deux ans que l’on a emménagé et que nous nous épanouissons dans notre jolie maison! Quelle joie de voir nos petits grandir dans cette endroit qui deviendra, je l’espère, une « maison de famille ». 🙂

sans-titre4-1

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

4 Discussions on
“La maison du bonheur”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


deux − un =