Prendre soin des petites quenottes! [Sponso]

Je suis restée jusqu’aux 6 ans de Mouflette à penser que « les dents de lait, ce n’est pas très grave ».

Elle avait néanmoins une bonne hygiène bucco-dentaire, évidemment, mais je n’ai pas jugé bon de l’emmener chez le dentiste avant la première invitation à prendre un RV qui est envoyé par la CPAM (MT’dents, de mémoire), pour les 6 ans de l’enfant.
Lors de ce premier RV, Mouflette avait une dent qui bougeait beaucoup sans tomber, elle a demandé au dentiste de lui arracher et il l’a fait… Mouflette était ravie mais moi un peu perplexe!
Le dentiste était par ailleurs très sympathique et à l’écoute, et ce premier RV s’est très bien passé. Aucun souci à déclarer si ce n’est des dents pas très alignées qui demanderaient plus tard un traitement orthodontique.

Sans titre 5

Pour les suivants, les choses se sont passées un peu différemment. Alors que j’allais moi-même chez la dentiste avec MissCouette lorsqu’elle avait deux ans, le dentiste m’a proposé de l’ausculter afin de vérifier que tout allait bien.
Elle m’a alors expliqué qu’il était préférable d’emmener les enfants chez le dentiste dès qu’ils ont toutes leurs dents de lait (vers 18 mois) afin tout d’abord de s’assurer que tout était en ordre, mais également pour habituer les enfants à cette consultation afin qu’ils en gardent un souvenir serein.
J’ai trouvé le discours très convaincant et logique. J’ai pour ma part une appréhension très particulière quand je vais chez le dentiste (un peu comme tout le monde) car les seules consultations que j’ai eu, enfant, étaient soit pour m’arracher une dent (il y a des souvenirs plus sympas) soit pour soigner une carie (et même si je n’en ai pas eu beaucoup, ça laisse en mémoire un goût amer!)

Depuis lors, MissCouette va chez le dentiste tous les ans afin de vérifier que tout va bien.
On peut être amené à croire, comme ce fût le cas un temps pour moi, que les dents de lait n’ont pas d’importance, mais la dentiste m’a expliqué qu’au contraire, des dents de lait en mauvaise santé présentent un risque pour les dents futures…
C’est pour cette raison qu’il vaut mieux prévenir en allant régulièrement consulter (une fois par an pour un enfant chez qui tout va bien) et surtout consulter au moindre pépin.

En parlant de pépin, il se trouve que Noisette et Pépin se sont cassé une dent l’année dernière, à 2 semaines d’intervalle. L’une à la crèche, en se cognant contre un jouet, l’autre au milieu du salon, en trébuchant, la tête la première, avec une sucette dans la bouche (une tototte, pas un bonbon).
Un peu paniquée, j’ai pris un RV rapidement afin de vérifier que le choc n’avait pas eu d’impact particulier.
Noisette et Pépin ont donc eu leur première consultation chez le dentiste à respectivement 2 ans et demi et 18 mois. Tout s’est bien passé et le dentiste m’a rassuré, ils n’auraient pas de séquelle autre qu’esthétique jusqu’à la poussée des dents définitives.

J’ai trouvé un dentiste en ville. Longue histoire, les dentistes, ici… J’ai d’abord consulté proche de mon premier domicile à Toulouse, une jeune dentiste qui venaient de s’installer et qui se fichait de me faire mal… Puis une autre au centre-ville qui s’est montré très bienveillante et qui m’a réconcilié avec la profession… Jusqu’à ce qu’elle parte à la retraite. J’en ai trouvé une autre (non sans avoir pleuré toutes les larmes d’angoisse que mon corps possédait) qui s’est révélée fort sympathique aussi… Jusqu’à ce qu’elle parte à la retraite. J’en ai trouvé un nouveau récemment, je n’ai pas encore consulté pour moi mais il a été vraiment doux et compréhensif avec les petits (celui qui a ausculté Noisette et Pépin l’année dernière). Bref, je trouve très compliqué de trouver un dentiste (parce qu’il y a l’appréhension de tomber sur un qui va faire mal…) mais une fois qu’on en a un sympa, ON LE GARDE (jusqu’à ce qu’il parte à la retraite, donc…)(j’ai bon espoir que notre nouveau dentiste reste un moment vu qu’il a l’air à peine plus vieux que moi! :p)
Je viens de découvrir les centres de santé dentaire Dentego et je trouve le concept très pratique. Il existe un peu la même chose pour les yeux, il y en a un à Toulouse que je fréquente depuis 3 ans maintenant, bien pratique pour une prise en charge coordonnée et pour obtenir un RV assez rapidement.
Dentego n’est pas encore implanté à Toulouse mais en Ile-de-France, Bourgogne et région PACA. Les centres promettent le plus haut niveau de technologie au service de nos quenottes. Ce que je trouve vraiment super c’est que tout soit regroupé au même endroit (dentistes, orthodontistes, prothésistes, radiologues dentaires) afin de faciliter non seulement la prise de RV mais également la prise en charge globale de chaque patient.

Bref, tout ça pour évoquer l’importance d’un suivi bucco-dentaire le plus tôt possible chez l’enfant, et non pas attendre 6 ans comme je l’ai fait pour Mouflette (bien que ce soit resté sans conséquence pour elle).
Les raisons sont simples:
– Habituer l’enfant aux consultations dentaires dans un cadre non « traumatique » afin qu’il en garde un souvenir serein, ce qui lui permettra plus tard d’appréhender ses consultations annuelles sans angoisse particulière
– Détecter au plus tôt un éventuel problème ou maladie des dents
– Détecter également le besoin d’un suivi orthodontique à mettre en place, souvent à la pré-adolescence, mais parfois bien avant

Je crois que les informations que nous avons aujourd’hui sont plus efficaces que celles dont on pouvait disposer il y a 15 ans, notamment grâce à internet qui permet de se renseigner ou de transmettre des conseils adaptés. :-)Hop

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


cinq × un =