Mes débuts avec Linecoaching #ProjetFontDesGlaces

Depuis un peu plus d’un an, je suis suivie par une diététicienne que j’ai rencontrée grâce au site du GROS. Je sens que j’ai fait énormément de progrès au niveau de mon comportement alimentaire, j’ai notamment appris à renouer avec mon corps et à repérer les sensations de faim et de satiété. J’ai également appris à dédiaboliser la nourriture et à ne plus voir le chocolat comme un aliment interdit, à ne plus dramatiser les excès…
Je stabilise mon poids depuis plus d’un an. C’est assez frustrant de ne pas maigrir, mais déjà, je n’ai pas grossi, et c’est un progrès, même s’il est difficile d’accepter que le chemin va être encore long avant de pouvoir me délester de ces kilos qui m’envahissent.
Ma diététicienne m’a rassurée, étant donné le stress grandissant des examens qui approchent et des révisions en cours, il va m’être difficile d’entamer une perte de poids avant que tout cela soit derrière moi. Un peu comme les bébés qui ne progressent jamais sur deux compétences simultanément, je ne peux pas maigrir ET réviser. Et comme la perte de poids n’est pas ma priorité, on maigrira plus tard!

J’ai tout de même décidé d’accepter la proposition de partenariat de Linecoaching afin de tester leurs services.
D’une part parce que les révisions s’intensifiant, j’ai peur de ne plus avoir trop le temps, durant les prochains mois, de me rendre chez ma diététicienne, je me suis alors dit que le programme Linecoaching serait un bon palliatif, les méthodes étant similaires.
D’autre part parce que j’avais eu l’occasion de tester leur site à sa création, il y a environ 8 ans, et je me demandais comment cela avait-il pu évoluer entre temps.

J’ai donc pu m’inscrire au programme « Premium » qui permet d’accéder au service en ligne et d’être suivi par une diététicienne par téléphone, à raison d’une séance de trente minutes par mois.

Pour le moment, je suis vraiment très satisfaite. Cela ne fait que deux semaines que j’ai commencé, il est donc trop tôt pour envisager le moindre résultat (et je n’espère pas vraiment maigrir avant la fin de l’année, mes examens passés…) mais le programme offert est vraiment très motivant.

Safns titre 1

Au niveau de la méthode, le site a été créé par les Docteurs Zermati et Apfeldorfer, il s’agit donc d’éviter tout régime et d’apprendre à dompter les sensations de son corps afin de respecter sa faim pour maigrir doucement et durablement.
Aucun aliment interdit, aucune frustration tolérée… On apprend à reconnaître sa faim et ses besoins, dans le respect de son corps. Et on apprend également à gérer ses émotions en pleine conscience afin d’éviter les compulsions alimentaires.

Sur le site, la méthode prend la forme de deux parcours distincts:

– Un parcours forme, sur lequel, chaque jour, on se voit proposer des exercices adaptés à notre niveau. Des vidéos mettent en scène un coach qui présente divers exercices pour une dizaine de minutes par jour. Je trouve cette partie vraiment très bien faite et le temps limité à consacrer à l’activité sportive permet de le caler très facilement dans la journée.
Je ne suis vraiment pas une sportive, pourtant, je prends plaisir à faire les exercices et je trouve très satisfaisant de renouer ainsi avec mon corps, tout en douceur, sans contrainte et sans douleur.

Sans titre 2

– Un parcours alimentaire, où l’on progresse jour après jour en remplissant un carnet, non pas pour y consigner ce que l’on a mangé mais pour évaluer si l’on a su reconnaître sa faim et la respecter.
La seule chose que je regrette pour cette seconde partie est qu’il n’existe pas d’appli sur mobile, l’accès au site n’y étant pas très facile… Je dois donc attendre d’être chez moi pour remplir le carnet sur l’ordi.
Mais à part ce petit bémol, la prise en main du parcours est aisée et motivante car j’ai pu constater assez rapidement tous les progrès effectués en amont. Divers exercices sont proposés au fil de la progression. Je n’en suis qu’au début, je n’ai donc pas tout vu, bien évidemment, mais pour le moment, le peu de temps que cela prend (une petite demi-heure en tout en comptant le parcours sportif) et la manière assez ludique dont tout est proposé me plaît beaucoup et je pense que cela a un côté « fidélisant ». On verra bien dans quelques semaines!

Sans titre 3

 

Mon expérience est pour le moment assez limitée. J’ai eu mon premier entretien avec la diététicienne, qui m’a aidé à recentrer mes objectifs (elle pense également que maigrir avant la fin de mon concours est inenvisageable… C’est frustrant mais c’est comme ça.) et j’essaye d’être assidue au programme, ce qui est évidemment plus facile certains jours que d’autres.

Je reviendrai vous faire un bilan dans quelques semaines. Pour le moment, je suis satisfaite car cela m’offre un suivi au quotidien, avec des outils concrets, qui me permettent de continuer le travail entamé avec ma diététicienne sans culpabiliser d’oublier de prendre RV avec elle.

Si cela vous tente, sur Facebook, je vous offre trois abonnements Premium de 3 mois afin que vous fassiez votre propre idée! 🙂

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

14 Discussions on
“Mes débuts avec Linecoaching #ProjetFontDesGlaces”
  • Malheureusement ce ne sera jamais le bon moment…il y aura toujours une bonne « excuse » : examens, vacances, baisse de moral…En attendant tu fais supporter à ton corps un surplus de poids absolument dingue !! Si une application peut t’aider pourquoi pas…mais c’est souvent seulement un gadget dont on se lasse très vite. Bon courage…

    • Je ne suis absolument pas d’accord. Si tu lis les autres articles tu verras qu’elle prend soin d’elle meme en faisant attention a son alimentation, son sommeil, en prenant soin de bouger,… Ca va 5 minutes les injonctions. Reprennez des etudes tout en prenant soin d’une famille de 4 enfants, une maison et des activites free lance et on en reparles. C’est realiste que de hierrarchiser ses objectifs a une periode donnee. On ne peut pas consacrer 100% de son energie a tous nos projets en meme temps.

      • Merci beaucoup Blandine! Cela me touche ce que vous dites!
        Hierarchiser ses priorités, c’est exactement ça! (a priori je ne suis pas à l’article de la mort donc bon, je peux me permettre de faire passer certaines choses avant d’autres! 😀 )

  • Piouuuu…mais c’est quoi ces 2 commentaires de départ? Elles se sont donné le mot ou quoi??? De la méchanceté gratuite, mesdames passez votre chemin, vous n’avez sûrement pas sa motivation, sa détermination hors normes qui fait d’elle une femme extra ordinaire. Laissez la donc tranquille et tester ce dont elle a envie, elle est lucide, franche et généreuse de faire connaître des sites qui aide à mieux s’accepter et dompter son corps, et ainsi aider d’autres personnes (que vous dénigrerez bien sûr…). Bref, merci pr cette info et surtout Me… pr tes exams, le reste, ca viendra plus tard!

    • Je ne remets pas en cause sa personnalité et ses qualités. Qui suis-je pour le faire ? Je dis juste que l’obésité est un véritable fléau pour la santé. Je crains seulement que chaque année « perdue » à ne justement se délester d’aucun kilo ne se paye un jour ou l’autre au niveau de la santé (coeur, articulations etc…). Oui c’est difficile de perdre du poids mais quand c’est vital il faut arrêter de se cacher derrière telle ou telle excuse et se donner les moyens. Étant donné le surpoids d’Aurore, c’est « facile » de perdre quelques kilos dans un 1er temps…je ne comprends pas qu’elle soit stable depuis 1 an. Par la suite, c’est vrai, le plus dur reste à venir. Mais ces kilos perdus ce sera toujours ça de gagné.

      • Gaëlle, merci de t’inquiéter autant pour ma santé. J’espère par ailleurs que tu as, toi-même, une santé irréprochable et une hygiène de vie parfaite pour ainsi te permettre de t’inquiéter autant de celle des autres.
        Ensuite, et au risque de te paraître brutale, je préfère m’en tenir aux conseils des professionnels qui m’entourent plutôt qu’à une parfaite inconnue.
        L’obésité est un fléau pour la santé, dis-tu… C’est vrai. Mais sais-tu ce qui est pire encore? Imposer à son corps des régimes drastiques, maigrir rapidement puis grossir, remaigrir, regrossir… Je me suis engagée dans une voie qui me prend du temps. Des régimes, j’en ai essayé des dizaines, avec succès. J’ai perdu les « premiers kilos » dont tu parles, pour reprendre le double quelques mois plus tard. Je ne souhaites plus imposer ce traitement à mon corps, que je préfère gros que malmené.

        Mon choix ne te plaît pas ou te semble dangereux, je conçois. Mais ne me juge pas. Ne me dis pas que « je me cherche des excuses » alors que je travaille depuis plus d’un an à régler mes problèmes avec la nourriture… Et la perte de poids qui se fait attendre est frustrante mais ne remet pas en cause mes succès.

        Alors merci encore pour ton inquiétude, mais je te rassure, je suis suivie et encouragée par un personnel médical bienveillant et renseigné sur les méthodes efficaces sur le long terme, s’agissant du surpoids. L’application Linecoaching étant une aide allant dans ce sens.
        Puisque le sujet a l’air de te tenir à coeur, je te conseille vivement de te faire un tour sur le site du GROS (https://www.gros.org/), ce qui te permettra par la suite de traiter les gens que tu aimerais guérir de ce fléau qu’est l’obésité avec bienveillance et empathie, en leur donnant des conseils adaptés, plutôt que leur asséner ta méconnaissance et tes jugements à l’emporte-pièce.

        Bonne journée à toi!

  • Ne pas être d’accord avec quelqu’un ne signifie pas forcément lui asséner des jugements à l’emporte-pièce. Bien loin de moi cette idée.
    Ton blog est pas mal suivi et donc je m’adressais à toi et indirectement à tous tes lecteurs…
    J’en ai marre de cette nouvelle mode qui, voulant contrebalancer la culpabilisation qu’on a fait subir durant tant d’années aux personnes en surpoids et que je ne peux évidemment que condamner, vise à rendre limite cool le fait d’être obèse et de se sentir bien comme ça dans son corps et dans sa tête.
    On est passé d’un extrême à l’autre et c’est bien dommage. Car certes, être en surpoids n’enlève absolument rien au charme, à la beauté, à la gentillesse etc…d’une personne, mais ça reste une situation extrêmement grave pour la santé (je ne refais pas la liste de tout ce sur quoi ça a un impact négatif).
    Le prendre à la légère me semble dangereux (tout comme prendre à la légère tout problème d’ordre médical d’ailleurs…).
    Alors les gadgets, les applis, les  »c’est pas le moment », les  »faut d’abord régler ça ou ça », les  »puisque je me sens bien comme ça » etc… me font bondir car c’est se cacher derrière son petit doigt.

    Pour perdre du poids, il y a évidemment un travail à faire sur soi-même, son vécu, ses blocages, ses déceptions passées… mais ce n »est pas du tout incompatible avec une vraie prise en main  »basique » en parallèle : alimentation saine (au possible) et exercices physiques.

    Et je le redis : aucun jugement de ma part, juste une envie d’alerter et de secouer un peu les mentalités.
    Mais au final, tu pourras toujours me rétorquer : qui suis-je pour faire et dire ça ?
    Oui, d’accord, mais à ce compte-là on arrête les blogs et les débats inhérents. Or, c’est ce qui fait leur intérêt, à mon sens…

    • Ce qui est regrettable, Gaëlle, c’est que tu n’es pas capable de voir que si, tu juges. En plus de raconter n’importe quoi.
      Es-tu obèse? L’as-tu été un jour? Je ne pense pas, sinon tu ne te permettrais pas de t’exprimer de cette manière. Et sinon, c’est bien triste pour toi de faire preuve d’aussi peu de bienveillance envers toi-même.
      Qui es-tu? Oui, on se pose la question. Es-tu médecin? Si oui, as-tu mon dossier médical ou ceux des personnes que tu sembles ne pas supporter entre les mains?
      J’ai envie de te demander ce que cela peut te faire, à toi, personnellement, que les gens gros le restent? Fais-tu un tel procès d’intention à ceux qui fument? A ceux qui boivent? A ceux qui n’attachent pas leur ceinture? A TOUS ceux qui mettent quotidiennement leur vie en danger, d’une manière ou d’une autre? Cela doit être fatigant pour toi, à terme…

      Pour perdre du poids « il y a un travail à faire sur soi-même et une prise en main basique » dis-tu… As-tu seulement lu ce que je t’ai écris ou préfères-tu rester campée sur tes positions d’un autre âge?
      La « voie basique » ne fonctionne pas pour les personnes en surpoids. Pourquoi? Parce que ces gens, dont je fais partie (je connais donc le sujet un peu mieux que toi, a priori) n’ont pas une relation saine à la nourriture. Pourquoi? Maltraitance dans l’enfance, mauvaise estime d’eux-même, choc psychologique, culpabilisation de gens tels que toi, ce sont les raisons de fond… Les raisons de forme, ce sont les innombrables régimes qu’ils ont fait pour maigrir et qui n’a fait, en substance, que leur faire prendre du poids, encore et encore.

      Je comprends que cela soit difficile à admettre, mais l’obésité ne se traite pas à coup de régime ou de « vie saine ». Et que crois-tu, que les gens comme moi se goinfrent à longueur de journée? Non, j’ai des enfants à qui j’essaye d’inculquer des valeurs diététiques saines, je me nourris majoritairement comme eux, mais, scoop, on peut être gros, le devenir ou le rester, tout en ayant un régime parfaitement équilibré. Tout comme l’on peut avoir un régime dégueulasse et être mince.

      Tu t’aventures sur un sujet que tu ne maîtrises pas. Tu veux « secouer les mentalités » mais laisse moi rire!!! Tu veux secouer les mentalités en brandissant des clichés éculés et culpabilisants!? Renseigne toi un peu sur le sujet avant de venir te ridiculiser.

  • oh là là Aurore franchement tu prends la mouche. C’est pas parce qu’on ne partage pas ton avis ou qu’on peut émettre des réserves sur un sujet « qu’on déteste ton blog et qu’on te critique ».

  • Hello ici ! Ah changer de vie ce n’est jamais évident, et chacun fait comme il peut….Peut être ça intéresse que je raconte mon parcours ? j’essaie de faire concis 🙂 J’ai toujours été entre surpoids et obésité stade 1, à la cinquantaine le pèse personne a frôlé les 90 kg et j’ai eu tellement peur que cette fois là je n’ai pas laissé la panique me démoraliser mais j’ai décidé de changer pour de bon et pour toujours. J’ai inventé mon « programme » à partir de mes échecs passés: Pendant plus ou moins 6 mois je me suis nourrie de fruits frais et secs, noix, lait et yaourts nature, légumes verts, poisson, viandes maigres et œufs. J’ai essayé de respecter ce qui est considéré comme une portion normale, pas une portion de régime, Tout le reste je l’ai momentanément supprimé. Au bout d’un moment j’ai tout réintroduit. En vrai j’avais perdu le goût du fromage, des plats très riches, et des pâtisseries, donc je n’en mange plus, Quoiqu’il en soit je me suis fixé des règles, j’en ai besoin sinon je fais n’importe quoi : me servir une bonne assiettée et ne plus y revenir, une seule tartine par repas au lieu du pain entier, idem 1 seul biscuit, une poignée de frites et pas un saladier entier etc…En y pensant j’ai réalisé que je ne savais pas comment utiliser mon énergie, et que manger me servait d’activité, donc je me suis mise marcher au moins 1h par jour + 30 mn de cardio + un peu de renforcement musculaire en suivant des vidéos de professionnels sur youtube . Et je me force à faire les corvées ménagères, ça m’occupe même si ce n’est pas fun, et ça me fait utiliser mon corps.. Je m’étais fixé l’objectif de passer sous les 66 kgs, au bout d’un an j’en pesais 55, stabilisés depuis 18 mois. Voilà c’est fini, bon été et bon moral à tout le monde ! 🙂

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


neuf − = six