Une nouvelle année avec Objectif Barreau!

2019 commence et avec elle, ma nouvelle année de préparation au CRFPA!
Comme je le disais l’année dernière, je me donnais deux ans pour préparer ce concours. Néanmoins, je ne vais pas mentir, le choc de l’échec n’a pas été si facile à encaisser et il m’a fallu le surmonter.

Néanmoins, je reviens gonflée à bloc et motivée comme jamais pour vaincre le CRFPA cette année!

L’année dernière, j’avais fait confiance à Objectif Barreau pour me préparer durant l’été. Malgré mon échec, je ne peux que témoigner en leur faveur, la prépa intensive d’été m’a vraiment aidé à progresser de manière assez spectaculaire. Cela n’a pas été suffisant, mais je partais de très loin, et je ne pense pas que la prépa soit à l’origine de mon échec, loin de là. Au contraire, je pense que si j’ai eu la moyenne dans deux matières, c’est essentiellement grâce à eux et à la méthode qu’ils m’ont permis d’acquérir en seulement deux mois.

Cette année, j’ai donc décidé de repartir avec eux en 2019. Et en plus j’ai pu me réinscrire dans des supers conditions.

Je ne vais pas clamer les louanges d’Objectif Barreau dans cet article mais expliquer leur mode de fonctionnement et aussi donner mon avis sur l’intérêt d’une prépa privée pour se préparer au CRFPA.

Tout d’abord, une prépa privée est-elle indispensable pour réussir le Pré-CAPA?

C’est très personnel comme question et chacun doit trouver la réponse en fonction de ses besoins et de ses moyens (une prépa privée représente un investissement certain).
Pour ma part, partant de très loin, l’IEJ nous ayant très mal préparé, et n’arrivant pas à m’en sortir toute seule, la prépa privée est apparue comme une nécessité absolue. J’avais économisé afin de pouvoir m’offrir ce service, ainsi, la question du financement n’a pas été un frein.
Ce qui m’a vraiment convaincue, ce sont les galops d’essai que les prépas privées offrent, avec correction personnalisée.
Les fascicules et vidéos de cours sont un plus, bien entendu, mais ce n’est pas cela qui m’a décidée.
Je pense que le CRFPA est un concours qui nécessite d’être sur-entraîné. On peut accumuler toutes les connaissances que l’on veut, si on ne sait pas comment les utiliser, on ne peut pas réussir.

Ainsi, certains arrivent à s’entraîner seuls. D’autres ont besoin d’un booster. Pour ma part, j’avais besoin d’un « retour sur investissement », de connaître mon niveau et de voir mon amélioration.
Et celle-ci a vraiment été exponentielle dans certaines matières. En pénal et obligations notamment.

La décision reste propre à chacun. Certains réussissent très bien sans prépa, d’autres avec, cela ne représente pas une garantie de réussite.

Comment choisir sa prépa?

Concernant Objectif Barreau, je les ai choisi l’année dernière car ils ont le meilleur rapport « qualité-prix » selon moi. Je pense que toutes les prépas sont globalement bonnes, ce qui les différencie, ce sont les services qu’ils proposent, notamment le nombre d’entraînements disponibles.

Par exemple, Objectif Barreau propose 8 galops d’essai corrigés individuellement dont 7 durant la période estivale (soit un par semaine de début juillet à mi-août). Deux entraînements de plus ne sont pas notés mais sont corrigés collectivement. Pour 390€ par matière (ou 1150€ si l’on prend les 6 matières), ce qui est un tarif vraiment raisonnable en comparaison des autres prépas (j’ai fait un réel comparatif avant de me décider, je sais donc bien de quoi je parle!).

Il s’agit de la prépa à distance, je ne me suis pas vraiment penchée sur la prépa présentielle à Paris.

Quels sont les points forts d’Objectif Barreau?

Tout d’abord, leur accessibilité. Ils sont assez réactifs pour répondre au téléphone ou par mail.

Le professionnalisme des intervenants.
J’ai vraiment adoré leur professeur de note de synthèse, Grégory Portais, qui est drôle, pédagogue, pêchu et qui donne une vraie méthode efficace (même si je n’ai pas encore réussi à la mettre en pratique)
Le professeur de pénal et procédure pénal, Mathieu Hy, est également excellent, j’aime beaucoup son approche très pointue du droit et je dois une grande partie de ma progression spectaculaire en droit pénal à ses vidéos de remise à niveau!
La professeur d’obligations ayant réalisé les vidéos de remise à niveau est également excellente et vraiment très pédagogue, avec des exemples qui permettent de mieux appréhender la matière. J’ai moins apprécié les professeurs intervenant durant la prépa estivale, même s’ils étaient également très pros. Le courant est moins passé pour moi.

La rapidité de correction des épreuves d’entraînement. J’ai souvent été corrigée en moins de 24 heures, et le maximum que j’ai dû attendre a été 7 jours (mais cela a été exceptionnel, j’ai été corrigée en 3 jours en moyenne). C’est vraiment appréciable d’être corrigée rapidement après la rédaction d’une copie car on a encore bien le sujet en tête et on est plus à même de comprendre ses erreurs.

La bienveillance des correcteurs. J’ai vraiment apprécié que les correcteurs restent très factuels sur les erreurs commises, tout en restant encourageants. Le mental représentant une partie non négligeable de la réussite, le fait d’être encouragé avec bienveillance est un plus selon moi (mais cela dépend bien évidemment des personnalités).

L’ergonomie de l’interface. Pour une prépa à distance, il est indispensable que les outils soient faciles à utiliser. Chez Ojectif Barreau (OB pour les intimes), la plateforme est vraiment facile à prendre en main. On reçoit les sujets sur son interface élève « devoirs », on scanne ses copies que l’on remet facilement sur l’interface, et on reçoit les corrections en PDF ou en vidéo également sur l’interface.
On reçoit tous les fascicules en version papier et en PDF sur l’espace élève.

Le coaching avec un tuteur. Durant l’été, chaque semaine, un tuteur (un élève-avocat ayant réussi le CRFPA il y a maximum 2 ans) prend contact avec les étudiants d’Objectif Barreau afin de leur donner des conseils de méthode, de révisions et aussi pour les encourager et les maintenir motivés. Je n’ai pas trouvé cela absolument indispensable mais c’est un plus les jours de gros doutes!

J’ai peu de critiques négatives à faire à OB. Peut-être la gestion assez compliquée de l’après-examens écrits, où j’ai eu un peu l’impression d’être abandonnée durant la période pré-oraux. Mais n’ayant pas eu accès aux oraux, c’est difficile d’avoir un avis tranché.

Je me sens très chanceuse de pouvoir repartir avec Objectif Barreau car je les ai trouvé motivants et compétents. C’est rassurant de savoir que je vais encore passer mon été à enchaîner galop d’essai sur galop d’essai. Enfin rassurant n’est pas le terme, je sais surtout que je vais passer un été très intense et angoissant! ^^ Mais bon, au moins je ferai encore de gros progrès, c’est ce qui compte!

Il est possible de s’inscrire dès maintenant, des vidéos de cours sont d’ors et déjà disponibles avec l’option « remise à niveau » et j’ai également trois notes de synthèse à rendre avant fin mai avec l’option « préparation anticipée à la note de synthèse ».

Bref, j’ai déjà du pain sur la planche! 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


− sept = un