Un beau bijou de grossesse avec Le petit Bola

De mes grossesses, je garde de globalement bons souvenirs mais très peu de nostalgie. Peut-être que j’en ai vécu tellement que j’ai eu mon quota et c’est bon, ça ne me manque pas! ^^ (Oui on dirait que j’ai donné naissance à une équipe de foot mais faites quatre enfants et on en reparle! :p ). Disons aussi que mes deux dernières grossesses n’ont pas été aussi idylliques que les premières et m’ont peut-être vaccinée d’une nouvelle envie de bébé. Quoi qu’il en soit, même si tout n’a pas été rose, j’aime me souvenir des moments clés: la petite barre qui devient bleue et qui remplit le coeur d’espoir, la première échographie, les battements d’un petit coeur au galop, les discussions sans fin pour trouver LE prénom, pour finalement changer d’avis juste avant la naissance… Les premiers petits coups, les pieds qui viennent se mettre dans les côtes et qui font râler tout en s’extasiant « il a un PIED dans mes CÔTES, tu te rends compte??? ». Et surtout, la communion avec un petit être que l’on apprend à connaître avant même sa naissance.

Pour chacun de mes enfants, j’ai eu un lien particulier, que je cultivais différemment. Avec Mouflette, dès les premières semaines de grossesse, je prenais conscience de mon état en musique, doucement… Cela a peut-être contribué à faire naître cette passion chez elle, qui peut savoir? Avec MissCouette, j’étais plutôt tactile, je massais mon ventre, je le caressais avec l’impression d’être presque en contact direct avec mon bébé. Pour Noisette, les choses ont été un peu plus compliquée avec une grossesse très surveillée… Le contact était visuel, avec des échographies toutes les deux semaines. Le lien était comme muet, j’essayais de lui transmettre mon envie qu’elle aille bien, qu’elle s’accroche, tout en gardant une distance involontaire. Avec Pépin, la communion se faisait par la parole et le son. Il est le seul pour lequel j’ai porté un Bola de grossesse et j’aimais entendre le tintement de mon bijou qui me permettait d’oublier un peu la lourdeur de cette grossesse à rallonge (tomber enceinte coup sur coup c’est vraiment une épreuve pour le corps. J’ignore comment faisaient nos arrières-grand-mères!)

Je ne porte plus mon Bola mais je l’ai longtemps laissé accroché au berceau de Pépin (qui est également le seul à avoir dormir dans SON lit dès les premières semaines, saint enfant!). Aujourd’hui, il est dans ma chambre et le croiser du regard me rappelle ces beaux moments passés avec mes enfants « inside ». Je suis bien contente qu’ils soient sortis mais je garde un très beau souvenir de ces moments.

Le Bola est un bijou qui prend de l’importance au fil des années et je trouve que c’est une belle tradition. Ce lien qui se fait lors de la grossesse par le tintement du bijou continue après la naissance et bien au delà. J’aime le symbole. Les Bola proposés par Le Petit Bola sont tellement beaux que l’on peut facilement les porter une fois la grossesse terminée, cela ne fait pas « bijou de grossesse » mais « bijou tout court ». Un bijou qui tinte délicatement et secrètement au moindre mouvement.

Quelle que soit l’utilisation que l’on souhaite en faire (le porter uniquement pendant la grossesse ou l’utiliser plus longtemps), il me semble indispensable d’investir dans un bijou de qualité. En effet, si le métal s’oxyde, le bijou perd vite de sa valeur sentimentale… Disons qu’on l’aimera toujours autant mais à un moment il ne ressemblera absolument plus à celui que l’on a pris plaisir à porter et je trouve cela un peu dommage.

C’est une belle idée de cadeau du/de la partenaire à la future maman, un cadeau qui implique un lien dans lequel l’on souhaite s’ancrer.

Voici ma petite sélection chez Le Petit Bola:

Et vous, avez-vous porté un bola pendant votre grossesse? Ou en avez-vous offert un à votre compagne enceinte?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


× huit = vingt quatre