Chronique Prix AUDIOLIB: «Du côté des Indiens» de Isabelle CARRE


Dans le cadre du Prix Audiolib, j’ai dix romans à écouter afin de départager mes cinq préférés.

Les dix titres sont:

  • La soustraction des possibles de Joseph INCARDONA
  • Rhapsodie des oubliés de Sofia AOUINE
  • Là où chantent les écrevisses de Delia OWENS
  • Betty de Tiffany Mc DANIEL
  • Du côté des Indiens d’Isabelle CARRE
  • Nickel Boys de Colson WHITEHEAD
  • Le banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs de Mathias ENARD
  • Le poète de Michaël CONNELLY
  • Le consentement de Vanessa SPRINGORA
  • Taqawan d’Eric PLAMONDON

« Il s’est trompé, il a appuyé sur la mauvaise touche, pensa aussitôt Ziad. »
Zia, dix ans, ses parents, Anne et Bertrand, la voisine Muriel, grandissent, chutent, traversent des tempêtes, s’éloignent pour mieux se retrouver. Comme les Indiens, ils se sont laissé surprendre; comme eux, ils n’ont pas les bonnes armes. Leur imagination saura-t-elle changer le cours des choses?
Le regard poétique d’Isabelle Carré et sa voix nuancée éclairent d’une poignante intensité la ronde vertigineuse de ces êtres qui cherchent désespérément la lumière.

Voici ce que nous promet la quatrième de couverture.

C’est l’histoire de Ziad, Muriel, Bertrand et Anne, racontée tout à tour par chacun des personnages. C’est presque 4 histoires en une, autour d’un même événement.

La plume d’Isabelle Carré est douce, élégante et raffinée. Sa voix porte le roman avec délicatesse.
Malheureusement, pour moi, le roman ne suit pas…

Certes, c’est l’histoire de « perdants » attachants. Mais c’est aussi assez creux et avec une fin assez incompréhensible et farfelue à mon sens. On part d’un quotidien un peu banal et triste pour arriver à un événement en décalage avec le ton et l’ambiance, comme si l’autrice n’avait plus trop d’idée et qu’il fallait combler avec un drame sorti de nulle part.

C’est regrettable, cette magnifique plume au service d’une histoire qui ne la mérite pas.

Je trouve qu’Isabelle carré a un véritable talent d’écrivain, elle a une très belle plume et beaucoup d’élégance dans ses descriptions des émotions.
Mais je suis passée à côté de ce roman-là. #
Cela m’a tout de même donné envie de lire « Les rêveurs » qui est peut-être plus à la hauteur de son talent?

Notation:

  • L’intrigue: 2,5/5
  • La narration: 4/5
  • Note globale: 3/5


Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

2 Discussions on
“Chronique Prix AUDIOLIB: «Du côté des Indiens» de Isabelle CARRE”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


cinq − deux =