Catégorie Ma life

Mes astuces pour organiser une chouette salle de jeux!

Lorsque nous avons emménagé dans notre maison (aka #projetruine), nous avons fait le choix de réunir nos deux plus petits enfants dans la même chambre afin de garder une pièce qui ferait office de salle de jeux. Choix globalement satisfaisant, sauf quand Pépin et/ou Noisette est survolté(e) et décide d’empêcher sa soeur/son frère de dormir pour faire la fête… De ce fait, nous avons une salle de jeux, une pièce

Lire la suite…

Les faire passer avant soi sans se sacrifier

Quand j’ai eu Mouflette, les conditions de vie étaient assez chaotiques… Pas matériellement (bien au contraire, je vivais plutôt dans l’opulence que l’inverse, avec un mari subvenant aux besoins du foyer) mais affectivement. Alors que j’avais passé ma grossesse à me dire que je devais me sacrifier pour qu’elle ait un père (si j’aimais encore ce dernier au moment de la conception, la grossesse l’a rendu si terrible que j’ai

Lire la suite…

Des bienfaits de la régularité

Je crois que je grandis… Un petit peu… Je n’ai jamais été quelqu’un de régulier, j’ai toujours plutôt eu tendance à être la reine de de la procrastination, du genre à repousser au lendemain ce qui peut être fait le jour-même et à me réveiller en urgence pour accomplir en deux jours ce que j’aurais dû faire dans le mois. C’était valable dans tous les domaines, pour l’organisation (inexistante), pour

Lire la suite…

Envisager son corps en pleine conscience

Volà trois mois que j’ai commencé à voir une diététicienne que j’ai trouvée sur le site du G.R.O.S, qui utilise une méthode dite « de pleine conscience ». Je ne l’ai vue que 5 fois, mais j’aime son approche et même si pour le moment, je n’ai perdu que 3 kilos, je sens qu’un changement s’opère en moi, très léger, mais également très positif. La pleine conscience demande un très gros effort

Lire la suite…

Accepter de s’aimer

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai une image de moi absolument déplorable, zéro self estime, mais une confiance en moi frôlant la mégalomanie… Cela semble paradoxal, mais après une analyse poussée de ma petite personne, j’en suis arrivée à cette conclusion. Je m’aime suffisamment pour tenter l’impossible afin de m’octroyer le droit de m’aimer. Mais je me déteste tellement que je me refuse sans arrêt le droit de réussir.

Lire la suite…

L’engrenage de la famille nombreuse

Quatre enfants, presque toujours, c’est quatre fois moins de temps pour effectuer quatre fois plus de tâches. J’ai de la chance, je suis à mon compte, je travaille à mon domicile, ce qui me laisse une énorme flexibilité afin de m’adapter à ma « petite » tribu. C’est une chance, la plupart du temps, mais parfois, souvent, le revers de la médaille est assez gratiné… Quatre enfants, une grande maison (à mon

Lire la suite…

Le droit d’avoir mal

J’ai bien conscience que les sujets de mon blog ne sont pes les plus funky qui soient ces derniers temps, mais écrire est mon exutoire, et si j’ai ces problématiques, j’imagine ne pas être la seule… Partager mes états d’âme me donne le sentiment d’être un peu utile. Et le soutien que je trouve auprès de vous m’est précieux. Il existe aujourd’hui une injonction au bonheur. Hier, il fallait « aller

Lire la suite…

Une poule à petits pas… #ProjetFonteDesGlaces

Voilà deux mois que j’ai entamé un processus nouveau pour moi, visant à respecter mon corps, mes envies et mes besoins. C’est une tornade émotionnelle et sensationnelle, comme d’habitude, mais moins violente que celle que j’ai pu ressentir l’année dernière. Disons que les choses aujourd’hui se manifestent différemment… Il y a mon corps, d’un côté, qui s’est très légèrement allégé de deux bouteilles d’eau (pour rester sur mon étalon), qui

Lire la suite…

Ma thérapie par le rangement!

Einstein disait, paraît-il « Si un bureau encombré évoque un esprit encombré, alors que dire d’un bureau vide…? » Il répondait avec humour à la critique qui lui était faite à propos de son bureau en bordel… Cette petite phrase m’a longtemps hanté, et je crois encore que mon besoin d’ordre dénote un manque d’intelligence de ma part. Mais c’est ainsi, le désordre m’angoisse et je ne me sens sereine que quand

Lire la suite…

24 heures de la vie d’une grosse

Cela fait un peu plus de dix ans que je suis grosse. Si j’ai connu les quolibets et les railleries à l’école, au collège puis au lycée, ce n’était pas à cause de mon embonpoint. Je n’ai pas grandi en me faisant moquer pour mes rondeurs, j’étais plutôt normale. Et c’est d’autant plus inquiétant, parce qu’alors que tout à fait dans les normes, j’ai commencé mon premier régime vers 10

Lire la suite…